Le calvaire des riverains perdure une semaine après l’effondrement du pont de Damabou au quartier Banikanni de Parakou. Difficile pour les écoliers de traverser l’ouvrage endommagé pour aller aux cours. Le reportage sur place de Maurice Attesse.