Le candidat de l'opposition au Mali, Soumaïla Cissé, a rejeté lundi à l'avance les résultats du second tour de la présidentielle, appelant le pays à se lever face à "la dictature de la fraude" après un scrutin qui s'était pourtant déroulé dans de meilleures conditions sécuritaires qu'au premier tour.

Publié dans International

Les trois principaux opposants maliens ont annoncé dimanche la saisine de la Cour constitutionnelle du pays pour "bourrages d'urnes" par le camp du chef d'Etat sortant, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), arrivé en tête du premier tour de la présidentielle du dimanche 29 juillet. 

Publié dans International