Maurice Thantan

Maurice Thantan

0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Cette année, les résultats des examens de fin d'année scolaire n'ont pas été satisfaisants du fait d'une tendance générale à la baisse des taux de réussite. Ainsi, le CEP a rendu un taux de réussite de 64,4%, alors que le Bepc a connu un taux de réussite de moins de 30% (28,63%). Le taux d'admissibilité au baccalauréat s'est établi à 33,43%.

Le lundi 13 Août 2018, dans l'émission 5/7 Matins, journalistes, enseignants et parents ont analysé les résultats

 

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Au Bénin, depuis l'adoption d'une loi interdisant l'importation, la commercialisation et l'utilisation du sachet plastique non biodégradables, les utilisateurs cherchent des alternatives. Mais l'adaptation reste difficile. Entre la non disponibilité des emballages autorisés et leurs coûts élevés, plusieurs facteurs fraînent encore la disparition totale du sachet plastique du quotidien des Béninois.

Une enquête de Koudousse Abdoulaye.

 

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Un atelier de formation a réuni les experts comptables du Bénin autour des réformes en cours dans l’administration fiscale. Organisé par la Direction générale des impôts, l’objectif de la formation est de donner les connaissances et les outils nécessaires aux experts sur la télédéclaration.

Dans son processus de modernisation entamée depuis quelques mois, l’administration fiscale a estimé qu’il faut associer tous les acteurs de la chaîne pour s’assurer une réussite.
“On ne peut pas faire la réforme de télédéclaration et de télépaiement sans associer ces techniciens qui assistent les entreprises. Si, eux membres de l’ordre des experts-comptables maîtrisent suffisamment l’outil que nous venons de mettre en place je crois que nous aurons atteint notre objectif”, a expliqué Nicolas Yenoussi, directeur général des impôts.

La formation s’inscrit dans le cadre du Projet d’appui à l’accroissement des recettes intérieures du Bénin (Parib). Pour Dionké Diarra, le chef de ce projet, la télédéclaration ainsi que toutes les réformes de modernisation de l’administration visent à faciliter la collecte de l’impôt et la rendre transparente.

Au terme de la formation, les experts comptables ont été convaincus des avantages que représente l’innovation. Pour eux, la télédéclaration va faciliter leur métier. “L’utilité est que, désormais, les impôts pourront être payés plus facilement. Les déclarations ne subiront plus les tracasseries qu’on déplore (...). C’est toute cette facilitation qui est arrivée et qui est bienvenue”, a déclaré Cosme Goundété, président de l’Ordre des experts comptables du Bénin.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Le projet “Asphaltage” est un des grandes réalisations annoncées par le gouvernement. 

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

La direction générale du Budget a lancé ce jeudi 2 août 2018 à Cotonou un atelier de renforcement de capacité des acteurs de la société civile impliqués dans le suivi budgétaire.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

La commune d’Abomey-Calavi a reçu sa première flotte de véhicules “Bénin Taxi” vendredi 27 juillet 2018. C’est sur la cour de la mairie d’Abomey-Calavi que la cérémonie de mise en service de 60 véhicules a été effectuée. Après Cotonou, Porto-Novo et Parakou, Abomey-Calavi devient donc la quatrième localité du pays à recevoir les véhicules.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

L’édition 2018 du Salon international des mines, des carrières et du pétrole a été lancée à ce jeudi 19 juillet 2018 à Cotonou. Le Semica qui se tient depuis plusieurs années vise à promouvoir les richesses minières, pétrolières et des carrières de l’Afrique. L’édition de cette année est placée sous le thème du partenariat public privé.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Il y a quelques jours, l'agence de notation Standard & Poor's a relevé la note du Bénin qui était de "B" à "B+". Quelles conséquences ce relèvement de la note du Bénin peut avoir sur l'économie nationale ? Le mercredi 18 juillet 2018, le docteur en économie Barthélémy Sènou pour répondre à cette interrogation. Suivez l'intégralité de son entretien.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Comment assurer la sécurité alimentaire dans les zones arides et salées sachant que tous les sols ne sont pas cultivables ? C’est la préoccupation à laquelle des spécialistes de divers horizons vont apporter des réponses durant deux semaines de formation à Cotonou. Ce sera durant le cours international sur l’agriculture dans les environnements marginaux qui s’est ouvert à Cotonou ce lundi 16 juillet 2018.

Intitulée “Renforcement de la sécurité alimentaire dans les zones affectées par le sel en Afrique par une gestion intégrée des terres, des eaux et des cultures”, l’initiative du Centre international pour l’agriculture biosaline (CIAB) vise à renforcer les connaissances et les capacités des professionnels de plusieurs pays d’Afrique face aux enjeux de sécurité alimentaire dans un contexte de changements climatiques.

A l’ouverture du cours, le directeur de cabinet du ministère de l’agriculture a salué l’opportunité que cela représente pour le Bénin d’accueillir l’événement. “Ce cours de formation, pour nous, tombe à pic. Parce que nous traversons tous une période où les questions de dégradation des terres n’est plus une question à disputer. Il est question de rechercher constamment les voies et moyens pour récupérer le maximum de nos terres et gérer la fertilité dans un contexte intégré”, a déclaré Bonaventure Kouakanou.

En décidant de partager les fruits de ses recherches en matière d’agricultures dans les environnements dits marginaux, le CIAB veut aider les pays concernés à se doter des moyens pour faire au défi de l’agriculture dans ces zones. Pour le centre, il s’agit surtout de servir de levier afin de permettre aux participants de construire des projets plus structurant afin de décrocher des financements plus importants. “C’est un petit projet mais l’idée ici est d’avoir un partage des connaissances et un échange des expériences et des expertises qui peuvent mener à développer des grands projets qui vont être financés par des organismes internationaux”, a expliqué Ghazi Al Jabri le coordonnateur des cours.

Les cours vont se dérouler jusqu’au 27 juillet 2018.

0
0
0
s2smodern
Page 1 sur 21