NOS RADIOS EN DIRECT  

direct radio bénin   direct atl fm   direct radio parakou


Cotonou accueille depuis ce 22 novembre 2016 un congrès international sur la santé mentale. Durant trois jours, les professionnels de la santé mentale vont réfléchir sur le thème “sexualité, culture et maladie” pour dégager les meilleures pratiques pour une prise en charge rapide des personnes malades.

Selon des chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), 20% de la population sera frappée par une maladie mentale. Afin de leur apporter une prise en charge efficiente, il importe de définir les meilleures solutions à utiliser pour y parvenir. Le ministre de la santé Alassane Seibou ne ménagera aucun effort pour améliorer la situation des personnes mentales. “Nous devons changer notre perception de la santé mentale et permettre aux malades mentaux d’aller se soigner dans les centres psychiatrique”, a déclaré Alassane Seibou.

La prise en charge des personnes souffrant de troubles mentaux doit prendre en compte leur culture ainsi que leur sexualité. Il faudrait donc aplanir les réflexions pour en dégager les plus pertinentes. C’est ce à quoi le congrès de Cotonou offre un espace d'échanges autour de quatre sous-thème à savoir genre,santé et culture; culture et maladie; sexualité et médecine; éducation et sexualité. Le thème n’a pas été pris au hasard nous rappelle Josian Ezin Houngbe, Chef département santé mentale à la Faculté des sciences et de la santé (Fss). “Le sexe vu comme organe sexuel ou acte sexuel recouvre des aspects variés selon les cultures, ainsi la diversité dans l’expression de la sexxualité humaine à travers la culture interpelle chaque individu”, a t-elle ajouté.

L’atteinte des objectifs nécessite la collaboration et l’adhésion de tous. C’est pour cela que Pierre Mpele Kilebou, représentant de l'Organisation Mondiale de la Santé (Oms), déclare "qu'il ne nous sera possible de prendre en compte culture, sexualité et maladie que si notre partenariat et notre engagement entre tous les acteurs et tous les partenaires de la communauté a la responsabilité suprême de gouvernement”.

 

Adonis Bohoun

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir