NOS RADIOS EN DIRECT  

direct radio bénin   direct atl fm   direct radio parakou


Le comité départemental de gestion des épidémies de l'Atacora- Donga a tenu une réunion extraordinaire à la préfecture de Natitiongou ce mardi 25 novembre 2014. A l'ordre du jour, la fièvre de Lassa. Les responsables départementaux de la santé ont voulu faire le bilan et réfléchir sur les moyens de stopper la maladie qui, après Tanguiéta, a maintenant touché Cobly.

Selon le point fait par Jacob Naboni, Directeur départemental de la santé, on dénombre jusqu'à ce mardi 11 cas suspects dont huit décès. Deux des cas suspectés ont été confirmés. Les autorités sanitaires ont en outre recensé 173 personnes ayant été en contacts avec les victimes. Trois personnes ont été placées en surveillance sur le site d'isolement établi au sein de l'hôpital Saint Jean de Dieu de Tanguiéta d'où est partie l'épidémie. L'évolution clinique de ces dernières serait favorable.

Lire aussi : Comment se préserver contre la fièvre de Lassa

Quand à la ribavirine, le traitement utilisé contre la fièvre de Lassa, elle est déjà disponible dans les départements. Pour Jacob Naboni, la question de la prise en charge n'est plus une préoccupation majeure. Il vaut mieux insister sur la sensibilisation des populations.

Le défi des membres du comité départemental de gestion des épidémies est donc de circonscrire le virus aux deux départements. La réduction du risque d'infection des populations afin d'éviter la propagation du virus fait partie également des nouveaux enjeux. Pour ce faire, ils ont élaboré une feuille de route avec des activités définies. Ainsi, ce vendredi 28 novembre, une délégation du comité se rendra à Tanguiéta pour une mission d'évaluation du site d'isolement.


Maurice Thantan

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir