vendredi, 03 mars 2017 10:47

Le Conseil national de lutte contre le sida étend son champ d’action

Écrit par

Le gouvernement a entrepris des réformes dans le fonctionnement du Conseil national de lutte contre le sida (Cnls). Ces réformes portent sur les autres maladies couvertes désormais par cette structure ainsi que sa composition. Ce 02 mars 2017, le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement et...

Le gouvernement a entrepris des réformes dans le fonctionnement du Conseil national de lutte contre le sida (Cnls). Ces réformes portent sur les autres maladies couvertes désormais par cette structure ainsi que sa composition. Ce 02 mars 2017, le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement et ses collègues de la Santé et des Affaires sociales ont présenté le nouveau modèle de gestion du Cnls.

En plus du sida et des maladies sexuellement transmissibles dont il avait la charge, trois autres maladies s’ajoutent à la liste. Désormais, il “va étendre ses prérogatives au paludisme, à la tuberculose et aux épidémies”, explique le ministre de la Santé Alassane Séidou.

Ces changements opérés ne visent que l’efficacité dans la lutte contre ces maladies. “Nous avons élargi l'éventail pour être plus efficaces”, a justifié Abdoulaye Bio tchané, ministre d'Etat chargé du Plan. En plus de l'augmentation du périmètre d’action du Cnls, sa composition a été aussi revue.

“Ca me parait être un modèle institutionnel nouveau mais qui est très intéressant, très intéressant parce que ça va réduire la fragmentation”, a déclaré le directeur exécutif de l’Onusida, Michel sidibé, séduit par les modifications.

Pour réussir sa mission, le Cnls va s’appuyer sur les centres de promotion sociales pour maximiser la sensibilisation.

lire aussi : Le Bénin lance un nouveau plan pour une génération sans Sida

 

Adonis Bohoun (@abohoun)

Lu 840 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.