mercredi, 29 mars 2017 09:54

Le ministère de l’Industrie pour les farines locales dans la boulangerie et la pâtisserie

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Passer à l’acte, c’est ce que souhaite le ministère de l’Industrie en organisant un atelier sur l’état des lieux de l’utilisation des farines locales dans la fabrication du pain. En deux jours, cadres du ministère et professionnels de la boulangerie et de la pâtisserie devraient convenir de mesures appropriées pour concrétiser une décision datant de 2008.

Passer à l’acte, c’est ce que souhaite le ministère de l’Industrie en organisant un atelier sur l’état des lieux de l’utilisation des farines locales dans la fabrication du pain. En deux jours, cadres du ministère et professionnels de la boulangerie et de la pâtisserie devraient convenir de mesures appropriées pour concrétiser une décision datant de 2008. L’atelier a démarré ce mercredi 28 mars 2017 à Cotonou.

“Nous pensons tout, mais nous ne faisons rien”, a regretté le ministre de l’Industrie. Lazare Séhouéto évoquait le décret pris en 2008 et autorisant l’usage pour 15 % des farines autres que le blé dans la fabrication du pain et produits assimilés. Les farines préconisées sont celles de maïs, de sorgho, de la patate douce et de manioc.

Mais presque dix ans après la prise du décret, il n’est pas suivi d’effet. Pourquoi ? Selon le secrétaire général du ministère, les raisons sont diverses : le texte n’est pas contraignant, les boulangers manqueraient de farines locales de qualité.

La concertation de deux jours est prévue pour faire bouger les lignes.

 

Lu 1638 fois
0
0
0
s2smodern