mardi, 02 décembre 2014 10:36

Le Bénin lance le programme stratégique national 2014-2017 de lutte contre le SIDA

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

A l'occasion de l'édition 2014 de la Journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA célébrée ce lundi 1er décembre, le Président de la république, Boni Yayi, a lancé le nouveau programme stratégique national de lutte contre la maladie. Le lancement officiel est intervenu au terme de la 8ème session extraordinaire du Comité national de lutte contre le VIH/SIDA...

A l'occasion de l'édition 2014 de la Journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA célébrée ce lundi 1er décembre, le Président de la république, Boni Yayi, a lancé le nouveau programme stratégique national de lutte contre la maladie. Le lancement officiel est intervenu au terme de la 8ème session extraordinaire du Comité national de lutte contre le VIH/SIDA présidé par le Chef de l'Etat en personne au Palais des Congrès de Cotonou.

Le nouveau plan national de lutte contre le SIDA est conçu pour couvrir la période allant de 2014 à 2017. Son mot d'ordre est "Objectif Zéro" soit zéro nouvelle infection, zéro discrimination et zéro décès lié au VIH/SIDA. Ce plan stratégique national 2014-2017 de lutte contre le SIDA va suppléer au plan stratégique national 2012-2016 lancé il y a deux ans et qui a contribué à la réalisation de quelques progrès. Ce dernier a permis notamment de stabiliser le taux de prévalence au VIH à 1,2 %. Il a permis par ailleurs de réduire la transmission du virus de la mère à l'enfant et de lutter pour l'accès aux anti retro-viraux (ARV). "Au cours de ces dernières années, dans la riposte au VIH/SIDA, le Bénin a opéré des changements significatifs avec une réelle volonté de rendre opérationnelle l'accès universel aux services", a déclaré la Ministre de la santé, Professeur Dorothée Gazard.

Le nouveau programme stratégique national est tout aussi ambitieux que le précédent. Il prévoit la réduction de 30 % des nouvelles infections et la réduction de 75 % de la transmission de la mère à l'enfant. Le programme vise également d'atteindre une couverture en ARV de 60 % pour les personnes infectées et les orphelins du SIDA.

La question du financement

52 milliards de Francs CFA sont nécessaires pour la mise en oeuvre du programme afin d'atteindre les objectifs affichés. Mais dans un contexte "d'amenuisement des financements internationaux" au profit de la lutte contre le SIDA, le nouveau programme stratégique nécessite un partenariat conséquent avec les institutions, la société civile, les chefs traditionnels et religieux si ces défis doivent être relevés.

Toutefois, les partenaires techniques et financiers réaffirment leur engagement à soutenir le Bénin dans la lutte contre le SIDA. "Je pus vous assurer de la disponibilité permanente des partenaires techniques et financiers pour accompagner les efforts nationaux (...) afin de stopper les nouvelles infections à VIH, de prévenir les décès liés au SIDA, et d'éliminer la discrimination et la stigmatisation", a déclaré Rosine Sori Coulibaly, coordonateur résident du Système des Nations-Unies au Bénin.

Pour le Président de la république, la lutte contre le VIH/SIDA n'est pas "négociable". Le gouvernement mobilisera les ressources nécessaires pour ce faire. C'est pourquoi Boni Yayi a insisté particulièrement sur la "nécessité de mettre en oeuvre des stratégies pour la mobilisation de financements innovants" afin de "relever le défi du financement". "Il va falloir que nous mêmes, nous fournissions des efforts" a-t-il martelé, mettant ainsi l'accent sur la baisse des financements extérieurs.

 

Maurice Thantan

Lu 50475 fois
0
0
0
s2smodern