mardi, 05 décembre 2017 12:16

Les hémodialysés du centre “Longue Vie” sont mécontents, la directrice de la santé publique clarifie

Écrit par

Les patients de l’unité de dialyse du centre “Longue Vie” sont mécontents. Ils l’ont fait savoir ce 4 décembre 2017 au cours d’un point de presse. Ils fustigent “les dysfonctionnements” liés à leur prise en charge par ce centre.

 

 

Les hémodialysés transférés au centre “Longue vie” s’inquiètent du sort du reste de leur groupe”. 14 d’entre-eux sont décédés pour faute de médicaments, de subsistance financière et des difficultés liées à leur prise en charge. Depuis l’autorisation qu'a accordée le ministère de la santé à leur structure d'accueil, leur certificat de prise en charge portent toujours la mention “transférez au Cnhu”, a déploré leur porte-parole, Ignace-Marie Adogbo Medagbé. Il ajoute que “toutes les démarches menées à l’endroit de la direction nationale de la santé publique (Dnsp) n’ont pas abouti".

 

?>

 

La réaction de l’autorité de la Dnsp ne s’est pas fait attendre. Sa directrice, Armande Gandjèto, a apporté ses clarifications. Il en ressort que les autorités du centre “Longue Vie” déclarent soigner des patients depuis août 2016 alors que leur un agrément a été signé le 12 juillet 2017. Elle reconnait que durant cette période, aucune inspection n’a eu lieu dan ce centre. Elle rassure les hémodialysés qu’une commission d'enquête sera mise afin d’apporter un dénouement rapide à cette situation.

Lu 278 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.