NOS RADIOS EN DIRECT  

direct radio bénin   direct atl fm   direct radio parakou


La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) qui siège à Cotonou devrait avoir ses locaux à Porto-Novo. Démarrée en 2005, la construction de ce siège dans la capitale a été arrêtée en septembre 2008. Le gouvernement veut relancer le chantier mais avec de nouvelles modalités. C’est l’une des décisions du premier conseil des ministres de 2017 tenu ce mercredi 4 janvier.

Le gouvernement a validé le rapport de l’expertise technique commanditée sur le chantier. Les fondations sont de “bonne qualité”, a indiqué le ministre d’Etat secrétaire général à la présidence lors de son point de presse d’après conseil des ministres. Seulement, les travaux nécessiteront encore environ 6,8 milliards de francs cfa alors qu’ils avaient été arrêtés pour “défaut de financement complémentaire”. le budget initial de deux milliards avait été dépassé de 2,7 milliards.

Le gouvernement a alors décidé négocier avec les entreprises engagées sur le projet la rupture “à l’amiable” des contrats.

Le chantier sera désormais confié à une entreprise sélectionnée à l’issue d’un appel d’offres. La nouveauté sera de construire le bâtiment en mode “BOT”, c’est-à-dire que l’entreprise va construire l’édifice, se faire payer par les loyers et le transférer ensuite à l’Etat.

Etat défaillant

Le mécanisme est d’ailleurs envisagé pour les projets de construction de bâtiments publics, a indiqué Pascal Irénée Koupaki. La nouvelle politique devrait amoindrir les dépenses publiques pour le bail de bâtiments qui coûte à l’Etat près de 10 milliards par an.

Le chantier du siège de la Haac est toujours encadré au bord de la lagune de Porto-Novo par des feuilles de tôle en face d’un autre chantier public en difficulté : celui du nouveau siège de l’Assemblée nationale. Pascal Irénée Koupaki a évoqué entre autres exemples celui-là pour expliquer que “toutes les fois que l’Etat doit construire un bâtiment administratif, on réalise que cela ne se passe jamais bien”.

 

Vincent Agué

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir