Maurice Thantan

Maurice Thantan

Petit à petit, on avance vers le démarrage des travaux de construction du port pétrolier, minéralier et commercial en eau profonde de Sèmè-Podji. Le conseil des ministres de ce mercredi 22 novembre 2017 a analysé le projet de convention de mise à disposition du site devant abriter le port.

mercredi, 22 novembre 2017 09:26

Djougou : Abraham Akpala élu nouveau maire

La commune de Djougou a un nouveau maire. Il a nom Abraham Akpala. Il a été élu à l'unanimité des conseillers communaux. En effet, sur les 29 élus, 29 ont porté leur choix sur le nouveau maire, seul en lice pour le poste. 

La télévision numérique terrestre (TNT) au Bénin dans quelques semaines au Bénin. C'est ce que les responsables de la transition de l'analogie vers le numérique assurent.

La direction générale de Libercom a connu un incendie au petit matin du mardi 21 novembre 2017. Le feu a sévi au troisième étage de l'immeuble abritant la structure. C'est notamment le bureau du Directeur général qui a été touché.

La Fondation Mo Ibrahim a rendu public ce lundi 20 novembre 2017, son classement annuel de la gouvernance en Afrique. 

L'Indice Ibrahim pour la gouvernance en Afrique est un mécanisme qui mesure les performances des pays africains en matière de gouvernance en prenant en compte la Sécurité et l'État de droit, la Participation et les Droits Humains, le Développement économique durable et le Développement humain. 

"Progression ralentie"

De manière générale le rapport révèle une amélioration de la gouvernance sur le continent. Cependant, avec 59 points sur 100, le Bénin qui occupe le quatorzième rang sur les 54 pays classés connaît une "progression ralentie" selon le rapport. En effet, le Bénin a progressé au total en matière de Gouvernance globale au cours de la dernière décennie (tendance moyenne annuelle de +0,16), mais avec un ralentissement de la progression sur les cinq dernières années (tendance moyenne annuelle de +0,05).

 

A Parakou, plusieurs personnes découvrent la thérapie bioénergétique. Cette technique de traitement des patients consiste à détecter les parties malades du corps par identification et marquage de certains points sensibles des deux faces de la main. 

Dans la cité des Kobourou, le promoteur de cette technique a pour nom Dieudonné Tandim Dakouo. Pour ce dernier, la thérapie bioénergétique "permet de donner des informations aux familles pour pouvoir elles mêmes se traiter avant d'aller à l'hôpital". 

Quelques personnes ayant fait l'expérience de la thérapie bioénergétique témoignent d'une efficacité avérée de la méthode. C'est ce qui a sans doute motivé les autorités municipales à apporter leur soutien au promoteur pour le bien être des populations. 

 

 

Page 1 sur 10