NOS RADIOS EN DIRECT  

direct radio bénin   direct atl fm   direct radio parakou


Deux jours après la décision du gouvernement de retirer l'agrément à la Fédération béninoise de football (FBF), le ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs a tenu un point de presse ce mardi 31 mars 2015 à Cotonou pour éclairer davantage l'opinion publique. Face à la presse et quelques acteurs du football national Idrissou Safiou Affoa d'abord expliqué les raisons qui ont poussé le gouvernement à prendre cette mesure extrême, les conséquences qu'elle va entraîner avant de rassurer les acteurs du football.

Pour le ministre en charge des Sports, la mauvaise gestion de la FBF est la base de la décision du gouvernement. Il a épinglé la non-exécution des instructions de la Confédération africaine de football (CAF) et de la Fédération internationale de football association (FIFA) relatives à la réunification de tous les acteurs du football, et l'absence de transparence dans la gestion administrative, financière et technique de la FBF. La mauvaise gestion de la ligue de football professionnelle, le salaire trop élevé de l'ancien sélectionneur de l'équipe nationale de football ont été également évoqués.

L'une des conséquences du retrait de l'agrément est la suspension des championnats de football de première et de deuxième division. "Pour avoir retiré l'agrément, je crois que la suspension va de soi", a déclaré le ministre. En matière de mesures conservatoires, le ministère a signé un agrément portant fermeture provisoire du siège de la Fédération béninoise de football, a expliqué Idrissou Safiou Affo.

Sanctions inévitables

Le ministre des Sports est conscient que le Bénin est désormais passible des sanctions des instances faîtières du football continental et international, notamment la CAF et la FIFA. Mais sur le sujet, il s'est montré ferme. Pour lui, il vaut mieux subir des sanctions et améliorer le football béninois que de poursuivre dans l'état actuel des choses. Cependant, Idrissou Safiou Affo se veut rassurant. Il a assuré qu'une correspondance sera adressée à la FIFA et à la CAF pour expliquer les raisons de la décision du gouvernement. Il rassure également les acteurs du football que des mesures seront prises rapidement pour corriger les irrégularités et réunir tous les professionnels du football béninois. A cet effet, un comité de normalisation devrait voir le jour très prochainement.

 

Maurice Thantan

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir