mardi, 26 mai 2015 15:37

Crise du football béninois : les Écureuils participeront-ils aux éliminatoires de la CAN 2017 ?

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Bien malin celui qui répondra à cette question, car la crise du football béninois n'en finit pas. Le nouvel épisode en date est le probable retrait de l'équipe nationale des éliminatoires de la CAN Gabon 2017. C'est le président de la Fédération...

Bien malin celui qui répondra à cette question, car la crise du football béninois n'en finit pas. Le nouvel épisode en date est le probable retrait de l'équipe nationale des éliminatoires de la CAN Gabon 2017. C'est le président de la Fédération béninoise de Football (FBF) qui l'a annoncé en direct sur la télévision nationale. Augustin Ahouanvoébla qui participait à une émission débat de l'ORTB a déclaré en substance que compte tenu de l'arbitraire qui prévaut dans le pays, il a pris la décision de retirer le Bénin des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations Gabon 2017.

Le lendemain même de cette déclaration, c'est-à-dire le lundi 25 mai 2015, une confirmation formelle de la Fédération est apparue sous la forme d'un communiqué signé du Secrétaire général de la FBF. "A moins de trois semaines du premier match des Écureuils et face au règne persistant de l'arbitraire, il paraît urgent et surtout responsable pour la Fédération béninoise de football de demander, le coeur meurtri, le retrait pur et simple de l'équipe nationale des éliminatoires de la CAN Gabon 2017", peut-on lire dans le communiqué.

De son côté, le ministre des sports assure que les dispositions sont prises pour que le Bénin participe aux éliminatoires alors que le premier match des écureuils a lieu le 13 juin à Malabo face au Nzalang nacional. Selon des propos rapportés par le quotidien Matin Libre, Idrissou Safiou Affo a confirmé le jeudi 21 mai, alors qu'il inaugurait le nouveau terrain de handball de l'Université d'Abomey-Calavi, que la sélection nationale prendra bien part aux éliminatoires de la CAN 2017. Mais comment faire participer les écureuils aux éliminatoires alors qu'il n'existe plus de fédération (le ministère en charge des sport lui ayant retiré l'agrément) et sachant que la Confédération africaine de football (CAF) ne traite qu'avec ces associations-là ? On peut penser alors que l'agrément pourrait être rétrocédé à la fédération. Toutefois, le ministère n'a pas encore révélé ce qu'il envisage de faire. A cette question, viennent s'ajouter celles du sélectionneur, inexistant pour le moment, et de la préparation des joueurs.

En somme c'est un nouveau bras de fer qui risque d'avoir lieu entre les deux structures alors que la crise qui les oppose a déjà pris l'allure d'une tragi-comédie depuis le retrait de l'agrément à la FBF. Même la mise en place du Comité de réunification et d'orientation du football, un organe censé ramener l'ordre au bout de trois mois ne semble pas calmer les différents acteurs.

Une seule chose est sûre pour le moment : en cas de non-participation des écureuils aux éliminatoires, de nombreuses sanctions risquent de s'abattre sur la sélection nationale étant donné que la FBF avait déjà pris part au tirage au sort des groupes de cette phase de la compétition.

Lu 43151 fois
0
0
0
s2smodern

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.