vendredi, 12 janvier 2018 11:22

Caritas Bénin lance un projet pour lutter contre la mendicité des enfants dans l'Alibori

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Caritas Bénin, fait de la réinsertion socio-professionnelle des enfants en situation de mendicité sa priorité. La directrice générale de la famille et des affaires sociales, Mèmouna Sinimbou a lancé à Kandi, ce 11 janvier 2018, leur projet de réinsertion socio-professionnelle des enfants en situation de mendicité.

A en croire le directeur national de Caritas Bénin, Philippe Sanhouekoua, l’objectif de ce projet est de "prendre en charge 100 enfants de 5 à 17 ans, notamment 50 dans le diocèse de Djougou et 50 à Kandi. Toute chose qui permettra de contribuer à leur réinsertion socioprofessionnelle".

 

"En tant qu'expression de la charité organisée de l’église et signe de l’amour de Dieu pour l’humanité, Caritas Bénin accomplit la tâche spécifique qui lui a été confiée par la conférence Episcopale du Bénin en servant les personnes les plus pauvres et dans le besoin sans distinction de race, de sexe, et de religion", a déclaré le président de Caritas Kandi et évêque de la même zone, Monseigneur Clef Fèliho.  "Nul n'a le droit d'être heureux tout seul et la gloire de Dieu est l'homme", a-t-il ajouté.


Ainsi, "la protection de l’enfant est une activité prioritaire de Caritas Bénin sur toute l’étendue du territoire national. Le phénomène de la mendicité des enfants est une forme induite de travail des enfants que les textes internationaux et réglementaires condamnent", a expliqué renchérit la directrice générale de la famille et des affaires sociales, Mèmouna Sinimbou. Elle indique que ce projet fait suite à la dissémination des résultats de l’étude qu'a menée son ministère sur l’état des lieux de la situation des enfant impliqués dans la mendicité dans certaines villes.

Mèmouna Sinimbou, ajoute que "Caritas Bénin répond à l’appel des gouvernants, prenant en compte sa mission de sauvegarde de la dignité humaine". 


Il est à noter que ce projet a démarré depuis Août 2017, et dure trois ans.

Firmin Bassao, Correspondant Alibori
Lu 2449 fois
0
0
0
s2smodern