Au lendemain de la promulgation de la loi modificative de la constitution du 11 Décembre 1990, les dispositions nouvelles suscitent toujours des interrogations au sein de l’opinion. L’émission 90 minutes pour convaincre de ce 10 novembre 2019  a été consacrée à quatre d’entre elles. Ainsi, les invités se sont livrés à l’analyse de l’institution du poste de vice-président, de l’instauration des élections générales, du parrainage et de la limitation du nombre de mandats des député.  Le thème était : "regards croisés sur 4 aspects de la loi portant révision de la constitution".

Cinq suggestions principales se dégagent du rapport du comité d’expert de reformulation, des recommandations du dialogue politique d’Octobre 2019 au Bénin. Il s’agit de trois propositions de loi modificatives du code électoral, de la charte des partis politiques, et du statut de l’opposition, puis de deux nouveaux projets de loi. L’un sur le financement des partis politiques et l’autre relatif à l’amnistie des personnes impliquées dans les violences liées aux législatives. En quoi ces propositions renforcent-elles le système partisan et participent à l’apaisement de la tension politique ?. "90 minutes pour convaincre" de ce 27 octobre s'y est intéressée. 

Le dialogue politique des 10, 11 et 12 Octobre 2019, a accouché de plusieurs recommandations consensuelles et de doléances des délégués, représentants des formations politiques. Mais, du Gouvernement, du Parlement, des Partis politiques ou encore du citoyen lambda, de qui relève leur mise en œuvre? Cette interrogation était au cœur de l’émission débat, « 90 MN pour convaincre » de ce dimanche sur Radio Bénin.