Vincent AGUE

Vincent AGUE

0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Le Bénin dispose d’un nouveau code électoral voté par le parlement au petit matin du jeudi 13 novembre et validé dans la foulée par la Cour constitutionnelle dans l’après-midi du même jour. Il a été promulgué par le chef de l’Etat.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Basile Adjou-Moumouni, l’un des derniers témoins de la tumultueuse période post-indépendance du Bénin s’est éteint ce mardi 12 novembre à l’âge de 97 ans. Il traînait la réputation du président de la République élu mais qui n’a jamais gouverné.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Le Bénin a plongé dans le classement 2019 de la liberté de la presse dans le monde au cours de l’année précédente. Le classement annuel de Reporters Sans Frontières (RSF) range le Bénin au 96è rang, soit un recul de 12 places par rapport à 2017.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Dans la soirée de ce jeudi 28 mars, la plénière de l’Assemblée nationale vue comme celle de tous les espoirs en vue d’élections législatives inclusives a été suspendue après un débat houleux entre les députés divisés sur les origines de la crise pré-électorale.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Le processus électoral pour les législatives du 28 avril sera-t-il sereinement remis sur les rails ? Les parlementaires béninois en détiennent la clé. Ils sont censés décider ce jeudi 21 mars lors de la plénière de l’Assemblée nationale qui devrait connaître des propositions de lois pour des élections “inclusives”. Mais sur le terrain politique, les divergences demeurent.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Deux lois dérogatoires au code électoral et à la charte des partis politique ainsi qu’une révision de la Constitution. Ce sont les trois propositions de mesures exceptionnelles que le parlement devra examiner ce jeudi 21 mars 2019 pour permettre une participation de plusieurs partis aux élections législatives du 28 avril prochain.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Par un communiqué en date du 4 mars 2019, le ministre de l’Intérieur somme les détenteurs et fabricants illégaux d’armes à feu et de leurs accessoires de rendre leur matériel aux autorités sécuritaires.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Alors, que pour l’heure, son absence est plus probable, l’opposition joue ce 25 février, sa participation au scrutin législatif du 28 avril prochain.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Ce 21 février était le premier jour de dépôt des candidatures aux élections législatives du 28 avril. La Commission électorale nationale autonome (CENA) a apprêté son dispositif de réception des dossiers mais aucun parti ne s’est encore manifesté.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

L’opposition n’est pas rassurée par les conditions de préparation des élections législatives du 28 avril 2019. A trois jours de l’ouverture des déclarations de candidature, les leaders de plusieurs partis d’opposition ont, lors d’une conférence de presse donnée à Cotonou ce 18 février, dénoncé le « manque de sérénité et de transparence » du processus.

0
0
0
s2smodern
Page 1 sur 204