Maurice Thantan

Maurice Thantan

La Fondation Mo Ibrahim a rendu public ce lundi 20 novembre 2017, son classement annuel de la gouvernance en Afrique. 

L'Indice Ibrahim pour la gouvernance en Afrique est un mécanisme qui mesure les performances des pays africains en matière de gouvernance en prenant en compte la Sécurité et l'État de droit, la Participation et les Droits Humains, le Développement économique durable et le Développement humain. 

"Progression ralentie"

De manière générale le rapport révèle une amélioration de la gouvernance sur le continent. Cependant, avec 59 points sur 100, le Bénin qui occupe le quatorzième rang sur les 54 pays classés connaît une "progression ralentie" selon le rapport. En effet, le Bénin a progressé au total en matière de Gouvernance globale au cours de la dernière décennie (tendance moyenne annuelle de +0,16), mais avec un ralentissement de la progression sur les cinq dernières années (tendance moyenne annuelle de +0,05).

 

A Parakou, plusieurs personnes découvrent la thérapie bioénergétique. Cette technique de traitement des patients consiste à détecter les parties malades du corps par identification et marquage de certains points sensibles des deux faces de la main. 

Dans la cité des Kobourou, le promoteur de cette technique a pour nom Dieudonné Tandim Dakouo. Pour ce dernier, la thérapie bioénergétique "permet de donner des informations aux familles pour pouvoir elles mêmes se traiter avant d'aller à l'hôpital". 

Quelques personnes ayant fait l'expérience de la thérapie bioénergétique témoignent d'une efficacité avérée de la méthode. C'est ce qui a sans doute motivé les autorités municipales à apporter leur soutien au promoteur pour le bien être des populations. 

 

 

Dernier né dans le giron politique béninois, le parti "Liberté et Justice" a vu le jour ce samedi 18 novembre 2017 à Cotonou. A sa tête, Me. Abou Séidou, l'homme connu pour sa générosité dans les oeuvres sociales décide de se lancer en politique. Un seul objectif :  soutenir le volet social du Programme d'actions du gouvernement. 

Me. Abou Séibou ne cache pas ses ambitions. Il veut participer aux élections législatives à venir. 

Du 16 au samedi 18 novembre 2017, les dirigeants de l'Association interprofessionnelle du Coton (AIC) ont effectué une tournée dans les champs de coton du département des Collines. L'objectif était de se rendre compte du déroulement de la campagne cotonnière en cours.

Mathieu Adjovi, président de l'AIC et ses collaborateurs ont visité de nombreux champs de coton. Ils sont satisfaits du déroulement des activités et fondent des espoirs en des rendements tout aussi satisfaisants. C'était aussi l'occasion pour eux de recueillir les doléances des producteurs afin de leur apporter les réponses appropriées.

"Nous allons tout faire pour que vous ayez tout à temps", a assuré Mathieu Adjovi aux producteurs.

 

C'est l'une des décisions issues du traditionnel conseil des ministres hebdomadaire qui s'est tenu le mercredi 15 novembre 2017 et dont le compte rendu a été publié ce jeudi. Selon ce compte rendu, l'usage des véhicules automobiles à vitres teintées ou opaques complique la tâche aux forces de sécurité investis d'assurer la quiétude des populations. En effet, ces forces de sécurité ont fait observer que des individus utilisent ce type de véhicules pour comettre des forfaits.  

C'est pour cela que le conseil des ministres a adopté le décret portant réglementation de la mise en service des véhicules automobiles à vitres teintés ou opaques. Il est demandé aux ministres chargés des Transports, son homologue de la Sécurité publique et à celui de la Défense nationale de veiller à la l'application sans complaisance dudit décret. 

Un arrêté du ministre de l'Intérieur daté du 14 novembre 2017, rendu public ce jeudi, somme le directeur général de la société de téléphonie mobile MTN Bénin de quitter le territoire béninois avant le 24 novembre. L'arrêté mentionne qu'il est mis fin au séjour de Monsieur Stephen R. Blewett pour avoir mené "des activités attentatoires à la sécurité et à l'ordre public." "L'octroi de tout titre de séjour est formellement interdit à son égard", précise encore l'arrêté signé du ministre Sacca Lafia.

L'entreprise a aussitôt réagit par un communiqué officiel dans lequel elle se dit surprise de l'obligation qui est faite à son premier responsable de quitter le territoire béninois. MTN Bénin dit n'avoir pas reçu de communication sur le sujet et ajoute que les allégations avancées contre son directeur sont "sans fondement". 

Une conférence du ministère de l'Intérieur est annoncé ce vendredi pour faire plus de lumière sur cette situation. 

Page 1 sur 9