mardi, 19 décembre 2017 16:33

Le Bénin pose les principaux piliers de sa transformation numérique

Écrit par

L’ambition de faire du Bénin une plate-forme de services numériques en Afrique de l’ouest a été très tôt dévoilée dès l’accession au pouvoir du président Patrice Talon. Deux mois après son arrivée au pouvoir, le chef de l’Etat avait exposé sa vision lors du forum Ennov Bénin 2021 qui avait jeté les bases des rêves numériques du Bénin en mai-juin 2016, plusieurs mois avant la présentation du Programme d’action du gouvernement (PAG).

Un an après la publication du PAG, la semaine du numérique qui s’est ouverte à Cotonou ce mardi 19 décembre 2017 apparaît à la fois comme l’occasion de faire un premier bilan du chemin parcouru mais aussi comme le passage à une vitesse supérieure dans la mesure où des investissements lourds (la fin du déploiement de la fibre optique, la construction de Sèmè City, l’avènement de la TNT, la mise en place de la Smart Gouv, etc) sont annoncés dans le secteur en 2018. Autour d’Aurelie Adam Soulé, ministre de l’Economie numérique et de la Communication, les acteurs de l’écosystème vont, durant deux jours consacrés au forum du numérique, réfléchir autour des “principaux piliers de la transformation numérique du Bénin”, thème central de cette Semaine du Numérique.

L’initiative regroupe différents acteurs du secteur, qu’ils soient entrepreneurs ou fournisseurs d’accès à Internet, agences étatiques ou partenaires privés qui vont explorer les efforts réalisés par le Bénin et identifier les prochaines étapes à franchir. Pour le gouvernement, la transformation numérique doit reposer sur un socle, elle doit permettre d’autonomiser les femmes, rendre l’administration plus moderne et intelligente (SmartGouv), simplifier le commerce et révolutionner l’activité postale dans un environnement maîtrisé par le régulateur.

Pour aborder toutes ces préoccupations les organisateurs ont misé à la fois sur des compétences internes mais aussi étrangères. Ce matin au lancement, on pouvait croiser de jeunes entrepreneurs béninois venus exposer leurs produits et présenter leurs services numériques mais aussi des entrepreneurs rwandais venus partager leur expérience en matière de paiement électronique.

L’enjeu de la transformation numérique demeure un challenge majeur pour le gouvernement de Patrice Talon. Chaque jour, des continuent de s’opérer dans le secteur. La mise en place du conseil du numérique, la transformation de l’Agence béninoise des technologies de l’information (Abetic) en Agence des services et systèmes d’information (ASSI), la création de l’Agence pour le développement du numérique (ADN), le vote du code du numérique sont autant de signaux de cette dynamique qui vont être présentés et défendus au cours du forum. En attendant d’atteindre les 80% de taux de pénétration d’Internet promis par la ministre de l’Economie et tous les services numériques qui vont l'accompagner.

 

 

Lire aussi :

Le Bénin veut définir sa stratégie de développement du numérique

Lu 403 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.