Adonis BOHOUN

Adonis BOHOUN

Après la tension qui a prévalu entre les membres du comité d'organisation, la célébration de la 9ème édition de la fête de Wémèxwé a eu lieu à Adjohoun. C'est une messe catholique qui a clôturé les festivités ce 25 février 2018.

Exposer sa vision, écouter leurs doléances et maintenir le dialogue, c'est l’objectif de la séance qui a eu lieu ce 24 février 2018 entre le  chef de l'Etat, Patrice Talon les propriétaires terriens de Glo-Djigbé. Etaient aussi présents à cette rencontre, les maires des trois communes concernées par la construction de l’aéroport, des têtes couronnées et les élus locaux. A la fin des échanges, le ministre de la décentralisation, Barnabé Dassigli a été instruit pour servir d'intermédiaire entre les "sinistrés" et le gouvernement.

Sujet tabou sous les tropiques mais de plus en plus préoccupants en Afrique Subsaharienne. Les sextoys, font leur apparition sur le marché béninois. Ce sont des accessoires artificiels utilisés par les femmes et des hommes pour se procurer du plaisir sexuel. Qui sont les adeptes de ces modes de plaisir charnels ?

Le gouvernement et les responsables syndicaux étaient en concertation ce 22 février 2018, pour la première session ordinaire de négociation permanente et de dialogue au titre de l’année 2018. Il était question d’étudier et de valider les six projets d’arrêtés retenus par le gouvernement et les syndicats à la base en ce qui concerne la question du statut particuliers des enseignants. Mais la rencontre s’est terminée en queue de poisson car les syndicalistes exigent la restitution des frais défalqués sur les salaires pour fait de grève.

Le chef de l'Etat poursuit ses concertations avec les dignitaires des confessions religieuses. Après les catholiques et les protestants, Patrice Talon, a reçu à son palais ce 22 février 2018 les responsables de l'Union islamique du Bénin (UIB). Les dignitaires musulmans ont discuté sur la situation socio-politique du pays avec le président de la République. Ils souhaitent la mise en place d'un comité de conseil et de dialogue qui regroupe les confessions religieuses.

Plus de séminaires, ateliers, foras et autres activités à l’intérieur du pays ! C’est une décision du gouvernement béninois. Elle s’inscrit dans le cadre de la rationalisation des dépenses publiques. Quel est l’impact économique d’une telle décision sur les activités des promoteurs d’hôtels, les acteurs culturels, les commerçants en général ?

Page 1 sur 103