La revue de presse sur Radio Bénin

   la revue de presse  
 

Revue de presse du 16 août 2019

 José Gnimadi

 

La suspension de tous les chefs d’arrondissements de Tori-Bossito par le maire de ladite commune donne du grain moudre aux canards parus ce jour.
Le Matin annonce que six chefs d’arrondissements ont été suspendus à Tori-Bossito dans l’Atlantique.
Le Meilleur qui parle de limogeage fait savoir qu’ils sont accusés d’avoir gardé par devers eux des fonds publics.
La Cloche donne plus de précisions et parle de frais de mariage civil détournés.
D’après ce quotidien, la mal gouvernance ronge les caisses de la mairie de Tori-Bossito avec son corollaire de détournement des fonds de l’Etat civil.
Un contrôle inopiné a révélé que les fonds liés à 549 mariages civils célébrés par les responsables à charge à raison de 20.000 de nos francs par mariage se sont volatilisés.
Le total de ces fonds s’élève à 10.980.000 FCFA.
La cloche poursuit en mentionnant qu’à l’issue du contrôle , il s’est avéré que c’est le chef de l’arrondissement de Tori-Gare qui vient en tête de peloton avec 312 mariages officiés et non déclarés pour un total de 6.240.000 Fcfa.
Il est suivi par son collègue de Tori-Cada qui a lui empoché indûment 1.220.000 FCFA.
Le CA d’Avamè ferme la marche avec 100.000 francs empochés.
L’auteur de l’article signale que les intéressés sont mis sous le coup de suspension en attendant de restituer les fonds empochés indûment et d’en répondre devant les juridictions compétentes.
La Presse du jour croit savoir qu’ils seront bientôt devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET).
Matin Libre préoccupé s’interroge et affiche à sa une, Tori-Bossito, Après la suspension des Chefs d’arrondissement : Quid des adjoints au maire ?
Dynamisme Info dans la même optique se demande quelle sera la procédure pour suppléer la vacance aux postes en cas d’avis favorable de la tutelle.
La Presse du Jour, la Cloche et Matin Libre publient in extenso dans leurs colonnes l’arrêté du maire de Tori-Bossito portant suspension des Chefs d’arrondissement.
Toujours mauvaise gestion, mais cette fois ci à l’assemblée nationale 7ème législature.
La Priorité nous apprend que Maître Adrien Hougbédji plaide non coupable et rassure.
Ce journal écrit, qu’accusé à tort et à travers de mauvaise gestion financière au cours de son passage à l’assemblée nationale septième législature, l’ancien numéro 1 des députés n’a pas voulu se taire encore longtemps.
Dans un communiqué rendu public par la Direction exécutive nationale de son parti le mercredi 14 Août 2019, Adrien Houngbédji a rassuré l’opinion nationale et internationale de son innocence.
Il affirme n’être nullement mêlé de près ou de loin à cette supposée malversation financière évoquée.
La Nation donne la même information et placarde à sa une, soupçon de mauvaise gestion sous la 7 ème législature : Adrien Houngbédji décline sa responsabilité.
Pour L’Evènement Précis Adrien Hougbédji se dédouane et confond ses détracteurs.
La Cloche met en avant le parti et mentionne, le PRD s’en lave les mains.
Echos de l’Assemblée nationale 8 ème législature, la Nation annonce que les membres du Cos-Lépi et des CCA- Lépi sont désignés.
La Presse du Jour et Fraternité publient la liste complète de toutes les personnes désignées.
Le Potentiel signale qu’avec cette désignation, le fichier électoral sera actualisé sans retard.
Même information dans la Priorité qui affirme que le fichier électoral sera disponible à temps pour servir.
On termine l’Evènement Précis qui nous informe par rapport à la réoccupation anarchique des artères et la reprise d’actes d’incivisme que le Préfet du littoral annonce de nouveaux déguerpissements musclés.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern
powered by social2s