La revue de presse sur Radio Bénin

   la revue de presse  
 

Revue de presse du 14 août 2018

Issa Bah Seko

 

Affaire de faux médicaments, le député Atao à nouveau à la barre ce jour. Fraternité en parle et rappelle que la dernière comparution du député remonte au 07 aout passé. Et sur le dossier, Fraternité fait savoir qu’Atao Hinnouho, persiste et signe qu’il n’officie plus en qualité de représentant de firme pharmaceutique à cause de sa fonction de député et ne se reconnait pas en conséquence dans cette infraction. A la lecture des faits, Fraternité écrit que rien n’est moins sûr quant au verdict du juge dans cette affaire à rebondissements. Il faudra croiser les doigts et espérer un éventuel miracle.

On reste dans la maison justice et toujours avec Fraternité qui nous invite tous au tribunal le 21 août prochain pour le dossier Dangnivo. Le canard annonce qu’après plusieurs mois de report, le procès de l’assassin Pierre Dangnivo et de son complice présumé reprendra mardi prochain devant les assises spéciales à la Cour d’appel de Cotonou. Le journal rappelle que Dangnivo était un fonctionnaire du ministère des Finances qui a disparu dans des conditions non élucidées en août 2010. Fait divers ou fait d’Etat ? se demande le canard qui attend que le procès donne la réponse.

Parlons gouvernance locale avec le journal Afrique en marche qui sent le vent de destitution de maires souffler sur la commune de Toucoutouna. Le locataire de l’hôtel de ville de cette commune est sur la sellette signale Afrique en marche. Le maire Sébastien Paastcha n’a plus la confiance de ses conseillers. Neuf sur onze veulent la tête du maire. Ils l’ont fait savoir hier par le biais d’une correspondance adressée au maire précise le canard. Le maire de Toucountouna est dans le viseur confirme la dépêche. Le journal point Média avoue aussi que le maire Paastcha est dans la tourmente.

On quitte la mairie pour parler de l’amour à l’aveuglette. Et c’est fraternité qui a réalisé un dossier sur le sujet. Le journal constate que nombreux sont les jeunes qui amorcent le processus du mariage sans penser à faire des tests prénuptiaux. Pourtant écrit ; le journal, l’émergence des maladies sexuellement transmissibles et des pandémies, de même que les maladies génétiques, poussent aujourd’hui parents et autorités ecclésiastiques à être plus exigeants à l’égard des candidats au mariage. Cependant, ajoute le journal, force est de constater qu’au nom de l’amour, les jeunes se mettent les bagues aux doigts sans ce préalable, toute chose qui n’est pas sans conséquences sur leurs progénitures. C’est une inattention fatale ! s’exclame l’auteur de l’article qui estime que les tests prénuptiaux sont obligatoires.

Terminons cette revue de presse avec ce qui fait l’évènement cette semaine sur le plan culturel. C’est bien sûr la fête du 15 août, ou encore fête de l’igname à Savalou. Et c’est le journal appelé le journal du 15 aout qui nous a réalisé un dossier complet sur l’évènement. L’igname sera magnifiée écrit le canard. A en croire le journal du 15 aout, le comité de manifestions officielles du palais royal, va donner un cachet spécial aux dix ans de célébration de la fête de l’igname. A cet effet, des innovations ont été apportées pour rehausser l’éclat de cette fête patronale des savalois et savaloises. Le canard a publié à sa page 6 un entretien à cœur ouvert avec Gabin Allognon président du comité de manifestations officielles du palais royal. Gabin Allognon a levé le voile sur les spécificités de ces moments de retrouvailles pour le compte de cette année. Et pour la circonstance le journal a donné la parole aux cadres et acteurs du développement de la localité pour se prononcer sur ce qu’ils pensent de la fête de l’igname. Ainsi, Eustache Akpovi, Prudent Adahou, Philippe Tognissou, Augustin Gbaguidi, Adam Affo Dendé et le maire Prospère Iroukora entre autres, se sont prononcé sur le sujet. En attendant la fête, le journal du 15 Août invite le tourisme culturel à Savalou qui est une mine d’or qui dort, à se réveiller.
Bonne fête d’igname
A jeudi

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern
powered by social2s