jeudi, 02 mai 2019 11:25

Tumultueux 1er mai à Cotonou

0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Des rassemblements et heurts ont éclaté au quartier cadjèhoun de Cotonou, non loin du domicile de l’ancien président Boni Yayi dans l’après-midi de ce 1er mai. Une foule de manifestants a affronté les forces de l’ordre accusées d’avoir tenté d’arrêter Boni Yayi. Le ministre de l’Intérieur a assuré que cette accusation était fausse.

Tout serait parti d’un détachement inhabituel des agents de la police Républicaine à Cadjehoun dans la zone abritant la maison de l’ancien chef d’Etat. Le détachement des forces de l'ordre était allé contenir un mouvement de foule que s’apprêterait à organiser Boni Yayi. C’est la version officielle livrée en conférence de presse par le ministre de l’Intérieur. Sacca Lafia réagissait quelques heures après le début d’un soulèvement populaire dans les alentours du domicile de Boni Yayi.

 

 

Mais cette réaction officielle n’a pas calmé les ardeurs des manifestants qui ont continué à défier les forces de l’ordre en brûlant des pneus sur les voies publiques. Le calme est revenu en fin de soirée avec le contrôle de la situation par l’armée.

Le mouvement s’est étendu dans les autres quartiers environnants. Des dégâts ont été infligés au parc automobile d’une société de location de véhicules, aux guichets de la Poste, de banque, de stations-service ainsi qu’à des véhicules au ministère de la Fonction publique.

Ce jeudi matin, le tronçon devant le domicile de l’ancien président Boni Yayi est fermé à la circulation.

Lu 1707 fois
0
0
0
s2smodern