S’il y a un phénomène difficile à éradiquer dans les pays en voie de développent, c’est bien la mortalité maternelle. C’est vrai, l’OMS l’Organisation mondiale de la santé, affirme que la mortalité maternelle a diminué de 44% à l’échelle mondiale entre 1990 et 2015. Mais les pays de l’Afrique Subsaharienne ont du mal à arrêter la saignée. C’est le cas du Bénin qui depuis quelques années n’arrive pas en finir avec les décès liés aux grossesses. 

Il y a quelques semaines, le Centre hospitalier et universitaire de la Mère et de l'Enfant Lagune de Cotonou dû fermer les portes de ces salles d'accouchement. La raison, la défaillance de la table d’accouchement dans le bloc opératoire. Le gouvernement alors initié un plan d'urgence d'équipement du Centre. Depuis qu'est-ce qui a changé ? Ghislain Kpoguè nous apprend qu'une salle d'opération est déjà fonctionnelle.