Depuis son adoption par l’assemblée nationale, le 02 Octobre puis sa mise en conformité avec la constitution béninoise, le nouveau code électoral, suscite divers commentaires. Le document remplace l’ancien code et doit régir les prochaines joutes électorales au Bénin. Son premier test, les législatives de 2019. Quelles sont les implications de ce nouveau code? Acteurs politiques, juristes et spécialistes des questions électorales opinent sur le sujet dans ce dossier Lundi Politique présenté par Rolande Tsawodzi.

Un mois après son adoption par l’Assemblée nationale, le nouveau code électoral a été jugé conforme à la Constitution suite à son contrôle par la Cour constitutionnelle.

Publié dans Politique

Le nouveau électoral béninois adopté par l'Assemblée nationale introduit un seuil électoral de 10% aux législatives. La disposition décriée par l'opposition et une partie de l'opinion au Bénin comme une mesure d'exclusion est par contre défendue comme un mécanisme favorisant la formation de grands partis politiques du côté de la majorité au pouvoir. En attendant sa validation ou non par la Cour constitutionnelle, la question est débattue dans ce dossier "Lundi politique" de Radio Bénin.

Au Bénin et dans plusieurs pays africains, les élections présidentielles attirent du monde. Les candidats sont souvent nombreux à vouloir briguer la magistrature suprême de leur pays. En 2016 au Bénin, 33 candidats étaient sur la ligne départ pour la présidentielle remportée par Patrice Talon. Pourquoi cette multiplicité des candidatures à la présidence ? Bonne ou mauvaise chose ? Avis et analyses dans le dossier Lundi politique de la Radio Bénin présenté par Ariane da Silva.

Quelques jours après l'adoption par le parlement d'un nouveau code électoral, la rédaction du journal télévisé de la télévision national a tendu son micro à Lazare Séhouéto.

Une semaine après l’ouverture des débats sur le nouveau code électoral, le texte a été voté ce lundi 3 septembre par les députés à Porto-Novo. Les députés de l’opposition n’ont pu faire passer leurs amendements tous rejetés par le Bloc de la majorité parlementaire.

Publié dans Politique

250 millions de francs CFA, c’est le montant du cautionnement que pourrait payer tout candidat à une élection présidentielle au Bénin selon une proposition de réforme du code électoral. Elle a été validée en commission au parlement en attendant un éventuel vote en plénière des députés. Mais les changements proposés divisent déjà l’opinion.

Publié dans Politique

Certains aspects de l’actuel code électoral au Bénin méritent d’être touchés. C’est le vœu exprimé par certains acteurs de la classe politique et de la société civile. Pour obtenir le consensus autour de l’initiative, le Parlement a récemment initié un séminaire, qui a réuni toutes les composantes de la société. Le nouveau code à adopter comportera un certain nombre d’innovations proposées, lesquelles sont passées en revue dans ce numéro du dossier Lundi Politique. C’est une présentation de Rodrigue Vossanoudé.

La sixième mandature de la Cour constitutionnelle prend le contre-pied de la mandature précédente à propos du délai de la mission du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi). Installé le 8 mai 2018 pour le compte de l’année 2017, le Cos-Lépi présidé par le député Janvier Yahouédéou (photo) n’aura plus à travailler jusqu’en novembre. La fin de sa mission est fixée au 30 juin 2018 ; c’est ce qu’a décidé la Cour constitutionnelle ce 21 juin.

Publié dans Politique

La modification du code électoral est au centre d’un séminaire ouvert à Cotonou ce 14 juin 2018. Des acteurs politiques et de la société civile vont échanger sur des propositions d’amélioration de la loi électorale du Bénin.

Publié dans Politique
Page 1 sur 3