17% des filles étaient excisées au Bénin en 2001. Ce taux a chuté au fil des ans jusqu’à environ 7% en 2012, en attendant les résultats des récentes enquêtes de 2017. L’excision est en régression au Bénin. Le présent magazine raconte l’histoire de la lutte menée contre le phénomène, en faveur de l’épanouissement de la fille et de la femme. C’est une réalisation de Achille Fatondji

Aujourd’hui se célèbre la 15ème édition de la Journée mondiale "Tolérance zéro contre les mutilations génitales féminines". Au Bénin, même si la pratique a diminué ces dernières années, elle persiste encore dans certaines zones du pays. De 13% en 2006, les mutilations Génitales Féminines sont passées à 7% en 2012, selon la 4ème édition de l'enquête démographique et de santé.

"Je reste optimiste pour une génération sans excision", confie à l'AFP à l'occasion de la journée mondiale contre l'excision mardi, l'écrivaine ivoirienne Hami Traoré, victime de cette mutilation dans son enfance et qui a témoigné en publiant un livre, "Le couteau brûlant".

Publié dans International
lundi, 06 février 2017 17:19

Excision : la pratique persiste au Bénin

Publié dans Audios red web