Le processus vers la mise en place de la nouvelle société concessionnaire du chemin de fer entre le Bénin et le Niger suit son cours. Ce jeudi 19 mars 2015, la cérémonie de lancement des travaux de réhabilitation de la ligne Cotonou-Parakou a été suivie quelques heures après de la signature de l'accord de dissolution de l'Organisation Commune Bénin-Niger des chemins de fer et des transports (OCBN). Cette signature marque la fin de vie de cette société mixte créée en 1959, en même temps qu'elle annonce la création de la nouvelle appelée à la remplacer. Les ministres des Affaires étrangères du Bénin et du Niger ont paraphé le texte devant les présidents des deux pays.

Selon Nassirou Arifari Bako, signataire de l'accord pour la partie béninoise, "l'OCBN ainsi que toutes les structures y afférentes sont dissoutes dès l'entrée en vigueur du présent accord". Mais la coopération entre les deux pays dans le domaine du transport ferroviaire ne fait que connaître un nouveau départ. En effet, ils "décident de ma mise en concession des activités de construction de réhabilitation, d'exploitation et d'extension des infrastructures, matériels et équipements relatifs au transport ferroviaire sur l'axe Cotonou-Parakou-Niamey dans le cadre d'un partenariat public-privé".

Le partenaire stratégique qui finance entièrement le projet est le groupe Bolloré et il est un secret de polichinelle que la nouvelle société mixte appelée à remplacer l'OCBN s'appelera BENIRAILS.


Vincent Agué

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

INFOS

  • Société
  • Politique
  • Economie
  • Sport
  • Culture
  • Santé
  • Environnement
  • Tech