Niamey, la capitale nigérienne a accueilli du 2 au 4 octobre 2019 un important Sommet sur le respect du constitutionnalisme et la limitation des mandats. Ce Sommet initié par le National Democratic Institute (NDI) s’inscrit dans le cadre d’un programme de douze destiné à renforcer le respect de la limitation des mandats sur le continent dans un contexte où le sujet connaît diverse fortune sur le continent. Partenaire de l’événement, la Fondation Kofi Annan, était représentée par son conseiller spécial pour l’Afrique Arnauld Akodjènou. Ce diplomate de 69 ans qui était jusqu’en août dernier Conseiller Spécial et Coordinateur régional du Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés sud-soudanais a répondu à nos questions.

Publié dans International