Maurice Thantan

Maurice Thantan

0
0
0
s2smodern
powered by social2s

A l’occasion de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel, l’Ong Care International a organisé, ce jeudi 3 août 2017, une séance de sensibilisation à l’allaitement mental à Azowlissè dans la commune d’Adjohoun. L’initiative répond fait écho au thème de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel de cette année : “Ensemble, soutenons l’allaitement maternel”. La campagne de sensibilisation, quand à elle, s'inscrit dans le cadre du Programme sécurité alimentaire et nutritionnelle et adaptation aux changements climatiques". 

A en croire l’organisation non gouvernementale, le défaut d’allaitement maternel entraîne de nombreuses conséquences sur les enfants au Bénin. Il serait responsable de la prévalence au retard de croissance dont le taux avoisine les 34%. Ce retard impacte négativement les performances scolaires de nombreux enfants selon Care International.

Dans ce contexte, l’Ong promeut un allaitement maternel continue jusqu’à 24 mois. Cependant, il urge également d’améliorer la nutrition des enfants et l’alimentation des mères. Pour la porte-parole des femmes d’Azowlissè, “l'allaitement maternel exclusif durant les six premiers mois de vie du nouveau né, est déterminant pour sa croissance normale et sa future vie d'adulte”.

Lancée le mardi 1er août 2017, la Semaine mondiale de l’allaitement maternel s’achève le lundi 7 août prochain. En marge de cet événement, Care International organise une foire de la nutrition à Azowlissè.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

A la veille du 57ème anniversaire de l’accession du Bénin à l’indépendance et à l’occasion de son traditionnel discours à la nation, le président de la République a fait plusieurs annonces. Patrice Talon a notamment lancé ce qu’il a appelé “L’initiative présidentielle de promotion de l’excellence”.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

La première session du cadre de concertation entre l’Etat, les opérateurs GSM et les fournisseurs d’accès à Internet a eu lieu ce mardi 25 juillet 2017 à Cotonou. Cette session inaugure le cadre de concertation dont l’objectif est de permettre aux différents acteurs de réfléchir ensemble afin de trouver les meilleurs moyens de favoriser l’accès à Internet haut débit aux populations.

Pour la ministre de l’économie numérique l’enjeu est de taille. Il s’agit de tenir les engagements du gouvernement contenus dans son plan d’actions en exploitant dans les proportions maximales les ressources disponibles mais inexploitées à l’heure actuelle. C’est en cela que Rafiatou Monrou a rappelé que les deux câbles sous-marin dont dispose le Bénin sont sous-exploités. Le premier câble sous marin est utilisé dans une proportion de moins de 50% de sa capacité et le second est exploité à moins de 10 % de sa capacité, a précisé la ministre.

Le cadre de concertation doit donc travailler en sorte que les efforts du gouvernement soit visibles pour les populations en matière d’accès à l’Internet haut débit. “Si l’Etat est en train de mettre la fibre optique, et que les populations ne sont pas connectées effectivement,on aura rien fait. Parce que le concret pour l’Etat, le concret pour le gouvernement aujourd’hui c’est que chaque béninois puisse avoir l’Internet haut débit”, a martelé Rafiatou Monrou.

Outre l’accès à l’Internet, le cadre de concertation a également pour objectif de faciliter à la mise en oeuvre des nouvelles réformes de l’Etat dans le secteur des télécommunications. Il sera également un cadre sensibilisation, d’information, de réflexion et d’évaluation des progrès accomplis dans le secteur.

 

0
0
0
s2smodern
mardi, 25 juillet 2017 10:41

Revue du web du 25 Juillet 2017

0
0
0
s2smodern

Deux sujets sont au menu de notre revue du web de ce jour. D’abord les Béninois racontent leur souvenir de Porto-Novo sur Twitter avec le hashtag #RaconteMoiPortoNovo. Puis, en Afrique du Sud, dans la lutte contre le Sida, une petite fille de 9 ans suscite l’espoir de la communauté scientifique.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Les parlementaires des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest et ceux de la Mauritanie et du Tchad ont réfléchi ce week-end à Ouagadougou sur les mécanismes à mettre en place pour limiter le taux de fécondité dans la région.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Conformément à l’article 151 de la loi sur la décentralisation, le préfet du Littoral a entamé ce jeudi 20 juillet 2017, sa tournée annuelle sur le territoire qu’il administre. C’est le deuxième arrondissement de la ville qui a accueilli l’autorité préfectorale pour sa première sortie.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

A l’occasion du Mandela Day 2017, les Jeunes Leaders du Bénin ont rendu propres le Centre national hospitalier et universitaire (Cnhu) et la prison civile de Cotonou.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Dans un article publié sur son blog ce lundi 17 juillet 2017, Aurelle Noutahi, entrepreneure dans le numérique cite quatre difficultés majeures que rencontrent les entrepreneurs numériques au Bénin.
L’article est sobrement titré « Difficultés de l’entrepreneur numérique au Bénin».

 

Selon l’auteur, le premier frein à l’entrepreneuriat numérique au Bénin serait le caractère embryonnaire de l’écocystème. "Au Bénin, l’écosystème tech est encore à ses débuts. On constate un manque général de compétences et très peu de startups. Je ne dis pas qu’il y a un désert de compétences, mais je pense qu’on a beaucoup à faire si on veut avoir un écosystème de la taille de notre voisin de l’Est”, écrit-elle.

Le deuxième niveau de difficulté serait la pression familiale.
"Qu’on le veuille ou non, l’Afrique a ses réalités et quand on commence à grandir, les parents nous délèguent des rôles et responsabilités à assumer. Ils ne comprendront donc pas forcément votre désir de travailler sur un projet qui ne vous rapporte rien, qui fait de vous une charge pour eux, et qui de leur point de vue n’est pas sérieux. Vos parents vous exhorteront à chercher un emploi “normal” dans une entreprise, et vous rappelleront à chaque occasion tous les avantages qui vont avec", explique Aurelle Noutahi.

Le manque de soutien, notamment la difficulutés à lever des fonds pour financer sa startup et le fait que peu de gens vous prenne au sérieux sont les deux autres contraintes auxquelles doivent faire face les entrepreneurs numériques au Bénin selon l’auteur.

Cependant, elle explique que l’objectif de son article, n’est pas de décourager les porteurs de projets dans leur envie d’entreprendre dans le numérique ou de créer leur startup. « L’objectif est juste de faire comprendre aux uns et aux autres que le monde des startups n’est pas aussi facile qu’on le pense, et qu’au delà de tout ce qu’on en dit, il y a des problèmes auxquelles il faut faire face si vous tenez à la réalisation de votre projet. », conclut-elle.

De nombreux internautes et entrepreneurs numériques ont partagé le billet depuis sa publication avec des mots d'approbation comme pour créditer toutes les difficultés mentionnées par la chef d'entreprise.

Retrouvez l'article complet de Aurelle Noutahi sur son blog www.aurellenoutahi.com 

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Un seul sujet est au menu de la revue du web de ce lundi 17 juillet 2017. Il y a quelques jours, le blog Into the chic spécialisé dans la culture afro des personnalités afrodescendantes qui vont marquer ces vacances et qu’il ne faut absolument pas rater.

L’auteur de l’article cite des noms très connu comme la famille Obama qui sera en vacances cette année à Jakarta en Indonésie. Est également cité, l’acteur britannique d’origine sierra leonaise Idriss Elba qui est de retour sur grand écran avec un nouveau film ou encore la chanteuse nigériane Yemi Aladé qui sera parmi les membres du jury de The Voice Nigeria.

Mais ce qui nous intéresse, c’est la présence de notre diva internationale Angelique Kidjo dans cette liste. Le mérite d’Angélique Kidjo est qu’elle sera sur les planches au festival d’Avignon ce 26 juillet 2017 pour présenter une création adaptée d’un texte de Léoplod Ségar Senghor, Femme noire.

Accompagnée d’Isaach De Bankolé, du saxophoniste camerounais Manu Dibango, du guitariste congolais Dominic James et de la dernière coqueluche de l’afro trap MHD, c’est donc elle qui clôturera cette 71e édition du festival d’Avignon, qui cette année est placée sous le signe de la création africaine.

 

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

A l'occasion de la célébration du 56ème anniversaire de l'indépendance, le président de la République s'est livré à un exercice inédit. Patrice Talon s'est entretenu pendant plus de deux heures sur la télévision nationale avec des journalistes mais aussi avec un public 

0
0
0
s2smodern
Page 45 sur 45