mardi, 05 mars 2019 23:41

Législatives 2019 : la Société civile contre des élections "monocolores"

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

 Quelques heures après la publication ce 5 mars des listes qualifiées pour les élections législatives du 28 avril 2019, la Plateforme électorale des Organisations de la Société Civile (OSC) a pris position contre ce qu’elle qualifie d’élections "monocolores".

Dans une déclaration lue par sa présidente, Fatoumatou Batoko Zossou, en présence d’autres acteurs des OSC, la Plateforme de la société civile observe que l’organisation des élections entre deux partis de la "même obédience (...) fausse les règles du pluralisme démocratique".

La CENA a en effet annoncé ce mardi que seuls les partis Union Progressiste et Bloc Républicain étaient qualifiés pour prendre part au scrutin du 28 avril prochain. Les deux paris politiques sont de la majorité présidentielle.
"La Plateforme électorale des OSC se refuse de croire (…) qu’il s’agit d’une machination contre la démocratie béninoise savamment orchestrée depuis l’adoption et la promulgation d’une législation exclusive", a affirmé Mme Batoko Zossou.

Même si elle "défend le respect de l’ordre constitutionnel et des textes de la République », la Plateforme observe que les partis politiques écartés des élections pour défaut de certificat de conformité ont eu un « délai très court » pour « se conformer strictement aux exigences légales".

Alors qu’une rencontre large entre le chef de l’Etat et l’ensemble de la classe politique est prévue pour ce mercredi, la Plateforme électorale de la société civile espère que cette concertation "se déroule mieux que celle du 25 février pour une régularisation de la situation". Patrice Talon avait reçu la semaine dernière l’opposition qui n’a pas pu se mettre en règle vis-à-vis de la nouvelle charte des partis politiques. Mais la rencontre avait été infructueuse pour les opposants.

Lu 1244 fois
0
0
0
s2smodern