jeudi, 25 avril 2019 13:51

Patrice Talon : “Je ne peux pas modifier la Constitution pour permettre à l’Opposition d’aller aux élections”

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Face à des chefs traditionnels du Haut conseil des rois du Bénin qu’il a reçus au palais de la Marina ce 25 avril, le chef de l’Etat a expliqué qu’il ne pouvait pas réviser la Constitution tout seul afin de permettre à l’Opposition de participer aux élections.

Comme lors de son entretien télévisé du jeudi 11 avril, Patrice Talon a justifié pourquoi il ne peut pas prendre une ordonnance pour modifier les lois électorales. Ni celles-ci ni la Constitution ne l’autorisent à suspendre un processus électoral qui suit son cours normal.

Face à l’échec de la recherche de compromis politique au parlement pour relancer le processus électoral en prenant en compte les partis disqualifiés ou recalés, plusieurs personnalités dont l’ancien président Boni Yayi ont en effet invité Patrice Talon à user des pouvoirs exceptionnels de l’article 68 de la Constitution pour suspendre le processus électoral.

Le faire serait un précédent grave selon Patrice Talon qui avertit :

“Si vous me donnez [ce pouvoir] aujourd’hui pour permettre à l’Opposition d’être candidate, je vais l’utiliser pour rester au pouvoir parce que je pourrai modifier les lois électorales, repousser la date des élections, modifier la Constitution en matière électorale comme je veux. Même si moi je ne le fais pas, celui qui va me succéder va le faire parce que c’est ça que tout le monde veut faire.”

Les interlocuteurs du jour de Patrice sont repartis satisfaits selon le porte-parole du Haut conseil des rois, le roi de Kika, Gangorou Souambou :

“Nous avons compris que les réformes nécessitent un peu des blessures et ces blessures ne peuvent pas être cicatrisées immédiatement. Ce n’est qu’avec le temps que chacun comprendra exactement ce qui se passe.”

Il a aussi ajouté que les rois ont suggéré au chef de l’Etat d’organiser plus tard un “dialogue national inclusif” rassemblant toutes les composantes de la nation “afin qu’on puisse se parler”.

 

 

Lu 6315 fois
0
0
0
s2smodern