La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 13 10 17

José Gnimadi

 

Bonjour à tous,

Le débat sur la suppression ou non de la Cena est au cœur des préoccupations des parutions de ce jour. Nord-Sud quotidien très péremptoire met à sa une : Cena, la suppression n’est pas à l’ordre du jour. Pour ce quotidien, la proposition de loi pour supprimer la Cena n’est qu’un produit de l’imaginaire. Accouchée par l’illusion et la mauvaise foi des polémistes, elle n’a jamais existé. Le journal ajoute que la Cena n’est pas menacée de disparition à l’ère de la rupture. Talon a un agenda qui exclut les habituelles dérives politiques de la dernière décennie. Fraternité vient en renfort à Nord-Sud quotidien et nous annonce qu’il s’agit d’une fausse alerte et que la Cena ne sera pas supprimée. Pour le quotidien de Mènontin, la Cena est une expérience heureuse copiée par les Etats d’Afrique, et nous a évité, les crises post-électorales. Pour finir, le journal attire l’attention de l’opinion nationale et internationale du risque de disparition ou de défiguration de la Cena. La paix post- électorale dans notre pays dépend de ce fleuron de notre démocratie conclut le Journal.

Restons toujours en politique pour parler de la réforme du système partisan. L’actualité nous informe qu’au sujet du débat autour de la réforme du système partisan, les partis politiques donnent un blanc seing à Talon. A en croire ce journal cette réforme prônée par le chef de l’Etat et contenue dans le projet de révision de la constitution est porté par la quasi-totalité des partis. L’actualité ajoute qu’avec ce qui se profile à l’horizon, si les partis politique qui prônent la réforme du système partisan parviennent à fondre dans un grand ensemble, limitant ainsi le nombre de partis sur l’échiquier politique ils pourront désormais mieux assurer la l’animation de la vie politique et la conquête du pouvoir d’Etat. L’autre vision pour sa part nous dit que la classe politique est désormais convaincue de la volonté de Talon et que les faits ont fini par lui donner raison.

La Nouvelle Tribune reste méfiant, et affirme qu’il y a nécessité de lancer de lancer un débat public avant toute étude. Toujours politique mais cette fois ci à l’Assemblée Nationale, les députés ont autorisé la ratification d’accords de prêts à hauteur de 35 milliards pour la construction de quatre barrages et d’une route. C’est le quotidien la nation qui rapporte l’information. D’après l’auteur de l’article plus rien ne bloque désormais l’aménagement te le bitumage de la route Lokossa-Dévé -Aplahoué- Frontière du Togo. Les travaux bénéficient d’un montant de 25 milliards sous forme de prêts de la banque ouest africaine de développement (Boad). Et ceci sur un coût total du projet estimé à 26,5 milliards dont 1,5 milliards au titre de la contribution du Bénin. Sur cette même information le progrès annonce que les députés autorisent la construction de quatre barrages à buts multiples. L’auteur de l’article écrit que les représentants du peuple ont mis 10 milliards à la disposition du gouvernement de Patrice Talon pour la réalisation du Projet de construction de quatre barrages à but multiples dans le bassin du Niger.

A l’en croire, le projet a pour but de contribuer à la croissance socio économique soutenue dans le bassin du Niger à travers la maîtrise de l’eau et le développement d’infrastructures rurales utiles à l’amélioration des conditions de mise en marche des produits agricoles.

Les localités qui bénéficieront de l’implantation des quatre barrages sont : Séréwandirou, Wèna, Sinaou et Bassini.

Terminons cette revue par une information par du tout gaie.

Nord-Sud quotidien nous apprend qu’il ya eu tentative de braquage à Fifadji et que quatre malfrats sont arrêtés. Fraternité va plus en détails et écrit Coups de feu à Fifadji : 1 Gendarme GIGN et 3 gangsters arrêtés avec armes. 

 

José Gnimadi