La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 18 12 17

Issa Bah Séko

 

Personne ne sait le sort que réserve l'Assemblée Nationale à la décision DCC 17-262 du 12 décembre dernier. Et pour rappel, cette décision faisait injonction au parlement de désigner ses neuf représentants au conseil d'orientation et de supervision de la liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) au plus tard le 21 décembre prochain. Le journal la Nation s'intéresse au dossier et y voit un calme plat au palais des gouverneurs à Porto-Novo. Le canard signale qu'aucune discussion officielle n'a été encore tenue sur la question. Pour la Nation, l'Assemblée Nationale est entre le marteau et l'enclume. Le journal affirme que le parlement ne semble pas s'emballer pour l'exécution de la décision de la cour constitutionnelle. Le canard en conclut que si la situation reste telle, l'Assemblée Nationale se retrouvera dans une situation embarrassante de respect de textes.
De Porto-Novo, revenons à Abomey-Calavi où le quotidien le télégramme nous emmène à l'Université d'Abomey-Calavi. Là, c'est le recteur Brice Sinsin qui s'en va pour laisser le recteur à Maxime da Cruz. La passation de service est prévue pour ce jour, précise le télégramme. Et le canard de résumer l'action du recteur sortant qui a eu un double mandat à la tête de cette université, en écrivant qu'il sera difficile de dénier au recteur Sinsin la vision qui a guidé son action et l’énergie qu’il a déployée avec passion et application. Le journal se demande si Brice Sinsin est un recteur comme les autres, un administrateur, un réformateur ou un bâtisseur ? En tout cas, le journal écrit que Sinsin a transformé le visage de l’UAC. Le télégramme pour finir salue l’arrivée du nouveau recteur, Maxime da Cruz qu’il qualifie de l’intrus qui connait la maison et lui souhaite du succès à la tête de l’université.

D’Abomey-Calavi, on revient à Cotonou où le journal la nation rapporte que Michaelle Jean, Secrétaire Générale de la francophonie est repartie de Cotonou dans la soirée du samedi dernier après un séjour de 4 jours au Bénin. Mais avant de s’envoler, la nation rapporte que Michaelle Jean a fait le point de son séjour et promis accompagner le programme d’action du gouvernement « Bénin révélé »
Terminons cette revue de presse avec la rubrique « Eco Secret » du journal l’économiste. Dans cette rubrique le journal titre : l’intérieur au chômage, et détaille que contrairement à ce que l’on a observé sous les régimes précédents, le régime de la rupture a relogé à la présidence les fonds de patrouille et de sécurité constitués des centaines de millions de nos francs. Au ministère de l’intérieur certains sont désœuvrés puisque c’est directement du palais que les unités de police concernées reçoivent leurs parts de fonds.

Issa Bah Seko