La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 28 09 17

José Gnimadi

 

Le point de la mission du FMI au Bénin est le principal sujet développé à la une des parutions de ce jour.
La nation donne le ton et met en manchette, Réformes dans le secteur économique : Le FMI décerne un satisfécit au Bénin. D’après le quotidien de service public au terme d’une mission de deux semaines à Cotonou, une délégation du Fonds monétaire international (FMI) a échangé, ce mercredi 27 Septembre avec le chef de l’Etat pour lui faire le point de ses observations, mais surtout décerner un satisfécit au gouvernement pour le respect des engagements vis-à -vis de l’institution et les prouesses faites pour redorer le blason de l’économie nationale.
Le Progrès parle de perspectives radieuses pour le Bénin et nous informe que le FMI félicite le Bénin.
L’auteur de l’article partage avec nous les impressions du chef de mission FMI pour le Bénin Norbert TOE sur le programme déjà approuvé par le conseil d’administration de l’institution financière.
A l’en croire Nobert TOE constate que le programme est solidement sur les rails et tous les critères convenus avec le gouvernement ont été respectés.
Il poursuit en mentionnant que le chef de mission du FMI n’a pas tari d’éloges à l’endroit de l’actuel régime qu’il qualifie de bon élève qui s’est engagé dans les réformes ambitieuses.
La priorité plus euphorique s’exclame à sa une,
Point de la mission du FMI au Bénin : des lauriers pour le Gouvernement. Le potentiel va plus loin et parle de blanc-seing du FMI au gouvernement Talon.
L’Autre quotidien tempère et annonce que malgré un environnement extérieur difficile l’économie béninoise a connu une croissance de 4% en 2016.
D’après ce quotidien, cette croissance est soutenue par une production agricole assez vigoureuse, une hausse de l’investissement public et un secteur tertiaire dynamique.
En plus de l’article l’autre quotidien a publié in extenso le communiqué des services du FMI.
Quittons l’administration des Hautes finances pour celle communale.
Fraternité nous apprend qu’il y a grogne à la mairie de Lokossa du fait de la gestion supposée solitaire du Maire Pierre AWADJI.
D’après le quotidien de Mènontin plus rien ne va à la Mairie de lokossa dans le département du Mono. Des conseillers frondeurs constitués dans un groupe dénommé G10 s’opposent au Maire AWADJI et rejette systématiquement les points inscrits à l’ordre du jour des sessions du conseil communal.
Les conseillers G10 reprochent au maire la non application des décisions que prend cette instance par contre le maire lui continue dans sa logique en proclamant sa fidélité aux textes.
Toujours par rapport aux remous au sein des conseils communaux, la nouvelle tribune annonce que les maires de Bonou, Djougou et Dassa sont menacés de destitution.
Ce journal publie la photo des trois maires et dit ce qui est reproché à chacun d’eux.
Pour le Maire de Djougou Allasane Zoumarou il lui est reproché sa mauvaise gestion et le non respect des décisions du conseil communal.
A Nicaise maire de Dassa l’ambiance délétère entre lui et les conseillers. Le Maire de Bonou lui est contesté et déclaré même persona non grata.
Terminons cette revue par cette information, les candidats à l’examen national de licence seront fixés sur leur sort le 30 Septembre prochain c’est le quotidien les nouvelles du jour qui donne l’information.

 

José Gnimadi