La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 02 10 17

Issa Bah Séko

 

Le RAVIP, connaissez-vous ? Et bien c’est le Recensement Administratif Initial à Vocation d’Identification de la Population. Le journal la nation en parle et rapporte que les membres de la commission de supervision du RAVIP ont été installés vendredi dernier par le chef de l’Etat. Cette commission nationale est chargée de veiller au déroulement normal, transparent, de cette opération ; précise la nation. Le journal le grand jury rapporte pour sa part que cette opération aboutira à de nombreuses retombées au nombre desquelles la carte d’identité nationale électronique. C’est la révolution en vue dans la gouvernance au Bénin croit savoir Fraternité qui écrit que le RAVIP est la carte de l’espoir. Fraternité signale qu’à la fin, le Bénin va disposer d’un état civil de qualité et d’une carte à tout faire. A la différence de la lépi, Le RAVIP permettra d’identifier tous les citoyens béninois qui disposeront d’un numéro personnel d’identification et tous ceux qui ne sont pas béninois et résidant au bénin auront également un numéro qui permettra de les identifier ajoute fraternité .Fraternité conclut pour écrire que le RAVIP ne doit pas être un canular de politiciens pour duper le peuple .Et pour cause, fraternité explique qu’au Bénin toute opération d’envergure nationale va avec son lot de suspicions. Alors le journal invite en attendant à croire au sérieux du RAVIP dont les 18 membres de la commission ont été installés.

Après avoir fini d’installer les membres de la commission de supervision de RAVIP, le président Patrice Talon, sera à l’Elysée ce jour. C’est dans le cadre de la coopération Benin France. C’est une visite de travail qui s’étend jusqu’au 9 octobre précise le potentiel. Le quotidien notre temps le label confirme que talon sera chez Macron et quatre de ses voisins immédiats. C’est une tournée diplomatique en Europe qui vient clouer le bec aux détracteurs de Talon qui l’accusent de rester muet sur ce plan conclut notre temps le label.

On revient avec le quotidien fraternité qui rapporte qu’il y a eu un dénouement du procès pétrolin contre l’Etat béninois et Bolloré.

La cour suprême donne raison à Samuel Dossou Aworè, écrit fraternité. Désormais, la voie est libre pour exécuter le volet boucle ferroviaire de son ambitieux projet dénommé Epine dorsale estime le canard. Le potentiel en parle et signale que l’homme d’affaires est prêt à poursuivre le projet.

Parlons sécurité avec le journal du service public, la nation qui rapporte à sa page 9 que suite à l’enlèvement d’un garçon de 9ans à Djougou, les présumés ravisseurs ont été arrêtés. Ils sont trois, précise la Nation qui ajoute que les malfrats ne sont que deux élèves et un étudiant qui avaient réclamé 2 millions de rançon à la maman de l’enfant kidnappé depuis le 21 septembre dernier.

On se rend à Bantè cette fois-ci où un enseignant du CEG 1 de la localité a battu à mort samedi dernier son neveu. C’est le quotidien kini kini qui rapporte les faits. Le petit Freddy a succombé aux coups que lui infligeait son oncle sans préciser pour quelles raisons. Le journal signale que les forces de l’ordre ont fait des constats et que l’enseignant sera poursuivi pour homicide involontaire.

Terminons cette revue de presse avec la réaction du Directeur Général de la police Idrissou Moukaila, suite à l’interpellation manquée d’une dame pour faux billets à AKPAKPA. Fraternité précise que suite à la bavure policière engendrée par cette affaire, 5 policiers ont été mis aux arrêts de rigueur. La victime qui à reçu des balles lors de cette opération à Akpakpa serait hors de danger et la police est à son secours écrit Fraternité.

 

Issa Bah Séko