La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 31 10 17

Issa Bah Séko

 

Après le remaniement ministériel, les nouveaux ministres s’installent et se lancent des défis. Le quotidien l’évènement précis a été témoins des passations de service entre ministres sortants et entrants. Selon le secteur chaque ministre sortant s’est félicité du travail abattu en 18 mois. Quant aux ministres entrants la plupart des canards parus ce jour rapportent que des défis restent à relever. Seulement, la nation rapporte qu’il y a eu drôle de passation de service au ministère de l’industrie et du commerce où le ministre de l’industrie sortant Lazare Sèhouétô a botté en touche la phase folklorique de passation de charges. A en croire la nation, les parents et amis ont vécu la surprise de l’année. Lazare Sèhouétô, a demandé à tous ceux qui étaient venus pour la cérémonie de rester debout pour ne pas faire traîner la séance. Tout s’était passé en toute sobriété « et c’est ce que demande la rupture, le temps n’est plus aux discours allons au travail » conclut Sèhouétô.
Un tour dans l’administration de nos universités publiques qui traversent une période d’élections rectorales. Fraternité rapporte que 1064 électeurs se sont rendus aux urnes hier à l’UAC mais qu’au finish les professeurs Maxime da Cruz et Delphin Méhinto vont au second tour. L’évènement précis confirme cette information mais ajoute qu’a Parakou Prospère GANDAHO a été plébiscité. Là bas il n’y aura pas de second tour. Le journal annonce qu’à l’UAC, le second tour est prévu pour le 08 Novembre prochain.
Identification de la population à présent ; la nation rappelle que le RAVIP démarre demain. La nation nous fait savoir que la finalité de cette opération est de disposer d’un registre national de population et des registres communaux sur la base des éléments d’identification des personnes au Bénin. Fraternité pour sa part écrit que le RAVIP est indispensable pour la modernité et la fiabilité de l’Etat civil. Et pour le succès de cette opération, plusieurs hommes politiques et autres leaders d’opinion sont sur le terrain pour une mobilisation autour du RAVIP. Seulement, le quotidien le Béninois libéré s’interroge sur la tournée de mobilisation d’un boulanger à Cotonou pour le compte du RAVIP. Le journal cite le promoteur d’une boulangerie de Cotonou, ce dernier à en croire le canard fait des sorties pour sensibiliser et mobiliser les populations dans le 11ème arrondissement. Le Béninois libéré reconnait la nécessité de l’opération et admet que tout citoyen a le droit de contribuer à sa réussite. Seulement, le Canard se demande ce que cherche ce boulanger dans affaire de RAVIP : Pour le journal, l’homme veut faire de la politique. Et si c’était le cas il ferait mieux de le dire clairement au lieu de jouer au sous-main, estime le Béninois libéré.
On reste avec le quotidien le béninois libéré qui nous emmène à Parakou ou l’on parle d’une grosse harmonie politique autour du président Patrice Talon dans la 8ème circonscription électorale pour les élections législatives. Le béninois libéré affiche à sa une les photos de Sam Adambi, Rachidi Gbadamassi et Charles Toko. Ces trois hommes politiques sont désormais unis, croit savoir le canard, qui estime que cette union est un poison pour l’opposition au régime de la rupture dans la circonscription. Selon les sources au journal le maire Charles Toko et le nouveau ministre Sam Adambi ne seront pas candidats aux prochaines législatives. Ils se désistent au profit de Gbadamassi. Le béninois libéré en déduit que les chances de l’opposition partent en fumée tant que ces trois resteront unis.

 

Issa Bah Séko