La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 02 11 17

Issa Bah Séko

 

Annoncé depuis plusieurs mois, le recensement administratif à vocation identification de la population (RAVIP) est entré dans sa phase active depuis hier. Le quotidien le béninois libéré a vu le président Talon et des ministres se faire enrôler. La nation confirme que Patrice Talon s’est rendu à l’école urbaine centre de Cotonou avec la première dame Claudine Talon pour remplir les formalités prévues dans cette opération. Le journal l’autre vision confirme l’effectivité du Ravip depuis hier et affiche une photo qui présente le chef de l’Etat entrain de se faire enrôler. Cette image a fait la une de plusieurs journaux. Et pour le quotidien la priorité, Patrice Talon a donné l’exemple. Seulement la nation se plaint de quelques couacs dans le démarrage de cette opération. La nation évoque quelques difficultés liées à la lenteur dans la mise en place du matériel et du nombre insuffisant des agents. Mais le journal annonce que les autorités en charge de l’opération rassurent d’une bonne suite.

De l’opération du RAVIP, on passe au rapport Doing Business 2018, qui n’est rien d’autre que le rapport de la banque mondiale chaque année sur le climat des affaires dans le monde. Le quotidien l’économiste rapporte que le Bénin a fait un bond de 4 places, devant le Nigéria. Sur les 190 pays évalués, le Bénin est 151ème contre 155ème en 2017. Ce sont donc des performances dans le climat des affaires. Le quotidien du service public, la nation en parle et précise que la banque mondiale a rendu public ce rapport mardi dernier, et le journal estime que le Bénin peut se réjouir d’avoir amélioré son classement. Pour le quotidien l’actualité, c’est la facilitation dans la création des entreprises, la résolution de l’insolvabilité et autres qui ont milité en faveur du Bénin.

On reste avec les chiffres et les lettres pour parler du 2ème budget exercice 2018 du président Patrice Talon. Le quotidien le meilleur annonce 1862 milliards 918 millions de FCFA. C’est un projet de loi de finances précise la nation qui ajoute qu’il est équilibré en ressources et en charges contre 2010 milliards 586 millions l’année passée. Le journal fait remarquer une diminution de 147 ,668 milliards. Cette information a été lâchée mardi dernier, lors de la 2ème et dernière journée des travaux sur le sujet à l’Assemblée Nationale.

Journée internationale de fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes .C’est aujourd’hui, et les journaux ont publié le message du ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou en charge de la communication. C’est une adresse au monde des médias et au public en général. Le quotidien le potentiel résume que ce message exhorte les béninois à continuer d’œuvrer pour le renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit. Le journal le progrès, lui a plutôt publié le communiqué de presse de l’observation de la déontologie et de l’Ethique dans les médias(ODEM) sur ladite journée.Dans ce communiqué l’ODEM a présenté la situation au Bénin et précise qu’à la date d’aujourd’hui, il n’existe pas de cas flagrants et documents de crimes commis sur les journalistes au Bénin.

Terminons cette revue de presse avec la grogne des disciples de sainte Geneviève, c’est –à-dire les gendarmes. Et c’est fraternité qui rapporte que cette grogne des gendarmes est due aux multiples limogeages à la gendarmerie. Le journal de Mènontin ajoute que le braquage de Sègbohouè a encore emporté plusieurs officiers. Et depuis, ça grogne à la gendarmerie Nationale. La discipline et la cohésion de la troupe sont plus que jamais éprouvées rapporte fraternité. Pour le canard, ces limogeages à l’aveuglette ne résolvent pas l’équation de la quiétude des citoyens .Tout porte à croire qu’il suffit que des malfrats se signalent à travers un braquage ou un cambriolage avec des crépitements de balles pour qu’un chef de brigade qui quadrille son territoire soit relevé de ses fonctions ; conclut le canard.

 

Issa Bah Séko