La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 06 11 17

José Gnimadi

 

L’affaire de rétro commissions à la CNSS est à la une de la quasi-totalité des parutions de ce jour.

Kini Kini titre, Affaire placement des fonds de la CNSS dans une banque en difficulté : Laurent Mètognon bientôt devant les tribunaux.

D’après ce journal, il ressort du communiqué du Conseil des Ministres en date du 02 Novembre 2017, qu’un rapport relatif à la vérification de versement de commissions occultes à des dirigeants de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, a été présenté au cours de la séance. Le communiqué souligne que du 13 Juin au 1er Juillet 2016, la BIBE a fait l’objet d’une mission de vérification globale de la commission bancaire de l’Union Monétaire Ouest-africaine. Les résultats de cette vérification ont révélé que des dirigeants de la CNSS ont souscrit à des dépôts à terme auprès de la BIBE contre des versements de commissions à leur profit. Le Journal poursuit en mentionnant que selon le rapport présenté en conseil des ministres par le Ministre des Finances, la décision de placer les dix sept milliards cinq cent millions auprès de la banque en difficultés a été prise contre le versement de commissions d’un montant de soixante onze millions au profit des dirigeants. La Nation pour sa part parle de poursuites judiciaires à l’encontre des dirigeants et publie in extenso le compte rendu du conseil des ministres à sa page 4. L’évènement Précis dans la même optique écrit que d’anciens dirigeants de la CNSS bientôt poursuivis. Le Potentiel conclut lui, que Mètognon est pris la main dans le sac par le Gouvernement. La Priorité dans une prétérition à peine voilée se demande si se sont les donneurs de leçon qui sont épinglés. L’évènement Précis donne la parole à Laurent Mètognon qui dénonce un acharnement contre sa personne. Pour lui quand on connait la moralité de quelqu’un on ne l’implique pas dans certaines choses. Le syndicaliste reconnait que sous son mandat en qualité de Président du conseil d’administration de la CNSS, plus de 160 milliards on été placés dans plusieurs banques de la place mais met au défi quiconque pourrait apporter la preuve qu’il a bénéficié des commissions lors de ces placements.

D’une affaire de malversations à une autre, Fraternité nous apprend que la situation se complique pour le DG soneb dans l’affaire de faux et usage de faux en écriture publique. Pour le quotidien de Mènontin, l’étau se resserre autour de David Babalola après les révélations des agents avec qui il a été arrêté. Il sera présenté demain au Procureur de la République qui décidera de la suite à donner à cette affaire.

Quittons les affaires pour parler de la grève dans le secteur de santé, La Nation nous informe que le gouvernement annonce le dégel mais que les syndicalistes ne démordent pas. D’après l’auteur de l’article, on était tenté de dire Adieu la grève qui secoue depuis plusieurs semaines le secteur de la santé lorsque le comité interministériel a annoncé vendredi 3 Novembre dernier un aboutissement heureux des négociations avec les partenaires sociaux. Mais le collectif des syndicats en grève de son côté ne décolère pas et annonce plutôt la poursuite du mouvement de débrayage. La Priorité de son côté dénonce la mauvaise foi des syndicalistes qui entendent poursuivre le mouvement.

Fraternité prend position et écrit, Grève dans le secteur de la Santé : le gouvernement a joué sa partition. L’évènement Précis, précise que le Gouvernement Talon a débloqué plus de deux milliards pour les primes dans le secteur de la santé. 

On termine cette revue de presse par un drame qui s’est passé à Kétou Le meilleur nous apprend qu’un militaire a tiré à bout portant sur un bûcheron surpris en plein abattage d’un arbre dans la forêt naturelle classée de Dogo.

 

José Gnimadi