0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 01 12 17

Henri N'dah-Sékou

 
La Revue de Presse (01 12 17)
Bonjour à tous !
Opération mains propres au sein de la police nationale !
Pour mauvaise gestion de fonds, de nombreux commissaires ont été limogés, annonce L’Evénement Précis. Chaque officier de police concerné a été invité à passer service au fonctionnaire le plus ancien dans le grade le plus élevé de l’unité. Les mis en cause ont dilapidé plus de 60 millions de Francs CFA, affirme Fraternité. Il s’agit de gendarmes et de policiers qui risquent la radiation, prévient le journal. Le Béninois Libéré propose la liste de tous les commissaires limogés. Ils sont 27 à avoir été  sanctionnés pour mauvaise gestion, affiche Le Potentiel. 
Des ennuis pour des officiers de police, mais aussi pour de faux agents de l’Etat. 
Recrutés frauduleusement dans la fonction publique, ils ont été épinglés et vont être présentés au procureur de la République aujourd’hui, nous apprend Fraternité. Des vendeurs et des ménagères ont ainsi perçu des salaires et des rappels s’élevant à plusieurs dizaines millions de Francs CFA. Bien évidemment avec la complicité de certains agents du ministère de l’économie et des finances, explique le journal. 
 
Le Béninois Libéré n’a pas pu voir ces fonctionnaires qui ont aidé de faux agents de l’Etat à se faire du beurre sur le dos du trésor public. 
Le journal est plutôt  allé écouter, ce qui se dit au sujet du nouveau code électoral. Un document qui prévoit la mort des micro-partis. Ceux qui n’auront pas 10% des suffrages au plan national, ne pourront pas décrocher un seul siège aux législatives, même s’ils ont majorité dans leur circonscription électorale. On va enfin, vers des partis au service du peuple, se réjouit Le Béninois Libéré. Fraternité parle plutôt de charte des partis politiques et  publie l’intégralité de la proposition de loi. Il est prévu par exemple que pour bénéficier du financement public des partis, il faut avoir au moins 1/5 du nombre des députés composant l’Assemblée Nationale. 
Fraternité a de quoi faire perdre le sommeil à certains politiciens, alors que L’Evénement Précis rassure la Société Nationale des Eaux du Bénin. 
L’Etat a décidé d’éponger plusieurs années de dettes  de la SONEB, annonce le quotidien. C’est une décision du conseil des ministres, précise Le Meilleur.  Une autre décision du conseil vise à mettre fin à la divagation des camions à Cotonou, titre Notre Temps Le Label. Pour y arriver, la SOBEMAP va mettre en concession son parking des gros porteurs. 
En attendant que les camions libèrent le port de Cotonou et ses environs, Le Potentiel s’en prend à deux syndicats. 
La CSTB et le SYNTRACEF ont engagé une grève politique, au sujet de l’affaire CNSS/BIBE, accuse le journal. Ces deux syndicats devraient laisser la justice faire son travail, recommande Le Progrès. La CSTB et le SYNTRACEF bafouent et défient l’autorité de la justice, croit savoir Notre Temps Le Label. 
On se quitte avec cette arrestation de deux trafiquants d’ivoire à Djougou. Ils ont été pris hier avec deux pointes d’ivoire, selon Le Progrès et L’Autre Vision. 
Henri N’dah-Sékou, je vous retrouve bientôt !