La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 04 12 17

Issa Bah Séko

 

"Tchoko Tchoko ! On doit gagner" ce cri de ralliement a été encore lancé ce weekend à Porto-Novo. Le PRD, Parti du Renouveau Démocratique était à son 4e congrès ordinaire. L’occasion a été pour les militants du PRD, de réaffirmer leur confiance en leur leader Adrien Houngbédji. A en croire les publications de ce jour, plusieurs décisions et réformes ont été prises au sein du parti du Renouveau Démocratique (PRD). La Nouvelle Tribune rapporte que le PRD soutient le PAG et les actions du gouvernement. Le journal la presse du jour rapporte pour sa part que Houngbédji est favorable à la création d’un grand parti unifié autour de Patrice Talon. Le canard ajoute que le patron des Tchoko Tchoko, Hagbè Adrien Houngbédji est engagé à fonds dans la réforme du système partisan au Bénin. Seulement l’événement précis retient entre autres temps forts de ce congrès du PRD, que Eugène Azatassou, coordonateur national des FCBE, a saisi la tribune de ce congrès pour peindre en noir les 18 mois de gestion du pouvoir d’Etat. Le journal estime que Azatassou a confondu la tribune du PRD à celle du procès Talon. Il aurait pu solliciter une audience auprès du Président de l’Assemblée Nationale pour lui faire part de ses critiques. En tout cas, sur ce congrès, Fraternité constate que Houngbédji n’a ni héritier, ni dauphin après 25 ans de gestion du parti PRD. Et le journal de conclure je cite "l’éternel Houngbédji".
Réformes économiques et financières au Bénin, le Progrès constate du progrès dans la gestion des affaires et rapporte que le Fonds Monétaire international a accordé 13 milliards au Bénin. Cette enveloppe financière porte a environs 25 milliards FCFA, le montant total de l’appui financier accordé au Bénin dans le cadre de l’accord conclu avec le FMI. L’Evénement précis estime que le Bénin gagne la confiance du FMI.
Des réformes dans les affaires en passant par les vérifications d’authenticité des diplômes à la Douane Béninoise, il n’y a qu’un pas. Depuis que le ministre des finances et de l’économie s’est mis aux trousses des douaniers ayant de faux diplômes comme c’est le cas dans les autres secteurs, le quotidien le meilleur voit une panique générale chez les douaniers. C’est la guerre aux faux diplômes lancée à la douane écrit l’événement précis. Le canard signale que le gouvernement tient à extirper les agents fictifs ou encore ceux là qui à base de faux diplômes et autres documents falsifiés ont accédé à d’importants postes de responsabilités au sein de la douane, sans le mériter. Ce sera une purge à la douane, croit savoir le pays émergent ; et le Béninois libéré de conclure que ce sera du dégraissage dans le rang des disciples de Saint Mathieu.
Terminons cette revue de presse avec une note de littérature. Le journal l’autre vision rapporte que mon confrère Tranquillin Gbènontin a mis sur le marché le roman « Ma résilience ». C’était lors d’une cérémonie de lancement ce Week end à Cotonou. De ce roman, le canard retient que la vie et la mort ne tiennent qu’à un fil et que nul ne peut échapper à la fatalité. On y apprend aussi que rien ne doit être pris pour acquis ajoute le journal. Le quotidien le meilleur voit dans cette œuvre deux problématiques posées : l’arnaque et l’exil. Et en croire le canard, l’auteur dit vouloir partager une leçon de vie. Bon vent à mon confrère !

Issa bah Seko