La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 06 12 17

Issa Bah Séko

 

Réaction de Nicéphore Soglo face à l’actualité politique. L’ancien président de la République s’est prononcé hier. Le journal la nation revient sur la déclaration de Nicéphore Soglo et écrit que Soglo père a entre autres sujets, dénoncé la gestion actuelle de certains dossiers par le régime actuel. Soglo exhorte à l’union et au respect des opposants ajoute la nation. Et suite à cette déclaration, Fraternité déduit que Soglo est en route pour l’opposition à Talon. Le progrès a publié à sa page 2 l’intégralité de sa déclaration et retient que la destitution des maires ; l’arrestation de Laurent Mètognon ; et le dossier cocaïne sont au menu. L’événement précis ajoute que Nicéphore Soglo a aussi abordé la question de l’esclavage en Lybie qu’il condamne d’ailleurs. Seulement, le journal Bénin Intelligent ne voit pas d’un bon œil cette sortie médiatique de Soglo père. Pour le canard c’est une imposture politique. Bénin intelligent écrit je cite « En politique, il vaut mieux avoir été mauvais stratège au matin de sa carrière et être cité en exemple au soir de vie qu’avoir été une figure emblématique et chuter au bas du piédestal de l’éthique et de la morale quand vient le moment de céder la place à la génération montante. » fin de citation. Le journal rappelle que c’est Nicéphore Soglo qui s’était opposé à la candidature de Lionel Zinsou au profit de celle de Patrice Talon qu’il accuse aujourd’hui. Le quotidien Le meilleur semble être du même avis quand il écrit je cite : « et si l’ancien président Soglo épargnait le peuple de ses humeurs ? » fin de citation. Le journal la priorité croit savoir pour sa part que Pépé Soglo mérite mieux que cette instrumentalisation, le patriarche Soglo est allé dans le décor ajoute la priorité qui s’étonne qu’aujourd’hui Nicéphore Soglo présente des excuses au candidat Lionel Zinsou. Le potentiel conclut que les Soglo sont en mode diversion.
Autre sujet dans les publications de ce jour c’est l’élection de Reine Alapini Gansou à la Cour pénale internationale de la Haye. Notre compatriote, avocate au barreau béninois et enseignant de droit à l’UAC, est élue juge à la CPI rapporte la Nation. Pour Fraternité, c’est un honneur pour le Bénin. L’événement précis précise que Reine Alapini Gansou est la première femme béninoise promue à un si prestigieux poste à l’international.
Un tour dans la famille des disciples de Saint André, c'est-à-dire les policiers. La nouvelle tribune rapporte que les policiers veulent briser la ligne rouge en descendant dans les rues pour très bientôt. Non pour la régulation de la circulation encore moins pour l’encadrement ou la répression d’une marche des étudiants ou centrales syndicales. Cette fois ci, écrit la nouvelle tribune, ce sont eux mêmes qui montent sur la scène pour revendiquer certains de leurs droits. On reste dans le monde des policiers mais avec le journal le meilleur qui rapporte que les éléments du commissaire de Fifadji à Cotonou ont mis la main sur Hounga Innocent alias "Yofodè". C’est lors d’une opération coup de poing le weekend dernier. Hounga Innocent alias "Yofodè" est un grand malfrat, un hors la loi, spécialiste dans le recel de tout genre tel que motos, appareils ménagers, portable et autres produits issus des cambriolages ; vente et usage de chanvre indien. Le canard conclut que cette opération a permis aussi la destruction de son grand ghetto.

Issa bah Séko