La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 08 12 17

Issa Bah Séko

 

Descente, hier des forces de l’ordre au domicile du député Atao Hinnouho. Les publications du jour reviennent sur l’affaire. Tantôt on parle de perquisition ; tantôt de perquisition manquée ou encore de supposée perquisition. Selon le quotidien le meilleur, le domicile du député Atao Hinnouho a été perquisitionné hier après-midi par forces de l’ordre. Il lui serait reproché d’être un grand fournisseur de faux médicaments. Le quotidien le meilleur écrit que les policiers ont investi son domicile pour recueillir davantage de preuves de flagrant délit et procéder à son arrestation. Mais informée, la population a été fortement mobilisée sur les lieux avec à sa tête des élus locaux et chefs d’arrondissements, écrit le journal qui ajoute que plusieurs parlementaires ont également pris d’assaut le domicile du député Hinnouho à Akpakpa. Atao Hinnouho est donc dans le collimateur de la police judiciaire signale le quotidien le meilleur. L’évènement précis rectifie pour écrire que la perquisition du domicile du député a été bloquée. L’évènement précis a d’ailleurs publié les clarifications de la police sur les faits. Tout serait parti de l’arrestation d’un agent de santé en service à l’hôpital de zone de sakété pour possession de plusieurs kilogrammes de faux médicaments. De fil en aiguille il ressort que le député Atao Hinnouho est le principal fournisseur d’un réseau. Une fois son entrepôt de faux médicaments identifié, la police s’est rendue sur les lieux. La suite on la connait, le député a ameuté la population pour faire obstruction à la procédure de perquisition croit savoir l’évènement précis. Mais le journal rapporte que le porte-parole de la police a tout de même précisé que c’est se prévalant de l’immunité parlementaire que Atao hinnouho s’est opposé à la perquisition et a exigé la présentation d’un mandat. Et le porte-parole de la police de préciser que l’immunité du député n’interdit pas l’accomplissement des actes de la police. Mieux ; les policiers ont agi jusqu’ici, dans le strict respect des textes et de la procédure conclut-il. La nouvelle tribune annonce que le député est convoqué à la Brigade économique et financière ce jour. Wait and see !
L’autre sujet abordé par les canards ce jour reste la sortie médiatique des ministres Joseph DJOGBENOU, Adidjatou MATHYS et Aurélien AGBENONCI hier. Le journal Bénin intelligent écrit que face aux journalistes ces trois ambassadeurs du gouvernement ont abordé des sujets relatifs à leur département respectif et qui défraient l’actualité. En résumé l’on peut retenir que ces personnalités ont exprimé les assurances du gouvernement sur la corruption, la diplomatie et le dialogue social. Le quotidien la nation rapporte à ce sujet que notre pays commence à aller mieux selon les 3 ministres. Pour le journal le progrès, le gouvernement du compétiteur né Patrice Talon, priorise la transparence. Le quotidien la priorité retient de cette conférence de presse, les prouesses de la diplomatie béninoise en toute discrétion avec en point d’orgue, les visites de la Directrice Générale du FMI et de la Secrétaire Générale de l’Organisation International de la Francophonie pour très bientôt à Cotonou.
Terminons avec une caricature qui parle de proverbe venus d’ailleurs. Le journal la presse du jour affiche le proverbe je cite « Une main remplie d’argent est plus forte que deux mains remplies de vérité. » fin de citation. Sur ce proverbe, deux de nos compatriotes donnent leur avis. Le premier dit « je parie ma tête que ce proverbe est africain ». Et le second de dire « En effet, qui pourrait croire que ce proverbe est suédois ?»

Issa Bah Séko