La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 28 12 17

José Gnimadi

 

Bonjour à tous,
Crimes crapuleux à Djougou. Encore un opérateur économique assassiné.
C’est Fraternité qui nous donne l’information et écrit que dans la soirée du Mardi 26 Décembre, aux environs de 21 h30, le sieur Issa Tawabi, exportateur d’essence vers les pays de l’hinterland, a été froidement abattu à son domicile sis au quartier Gah dans le 1ER arrondissement.
L’auteur de l’article ajoute que ce crime a tout l’air d’un assassinat, étant donné d’une part, que les assaillants n’ont rien dérobé à la victime et d’autre part, parce que le frère aîné à ce dernier a fait objet de filature quelques jours auparavant et a subi une agression physique avant d’être dépossédé d’une importante somme.
Le quotidien de mènontin pour montrer la recrudescence de l’insécurité dans la Donga rappelle qu’il ya trois mois de cela, dame Kpatindé directrice d’école à la retraite et commerçante, domiciliée au quartier Séro-Pago à 100mètre de la compagnie de gendarmerie, s’est faite braquée au portail de sa maison et comme bilan : Une blessure par balle et environ trois millions de francs Cfa emportés.
Fort de tout cela, le journal suggère que Djougou soit doté d’unités spécialisées de Police.
Allons maintenant dans l’univers de l’organisation de Miss Bénin.
Le Meilleur annonce que le gouvernement veut prendre une agence qualifiée et expérimentée après appel d’offre pour dorénavant organiser le concours de beauté.
Fraternité affirme que l’organisation de Miss Bénin est confiée à une agence et publie le courrier du Ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports au Président de l’Association Culturelle Miss Bénin.
Dans ledit courrier Oswald Homeky fait remarquer que les évènements dont il a été témoin à la finale du 09 Décembre 2017 n’ont fait que confirmer leurs constats et appréhensions en ce qui concerne la qualité de l’organisation et la crédibilité du processus de sélection de la miss.
Par conséquent, il annonce que les éditions du concours Miss Bénin feront désormais l’objet d’un appel à candidature ouvert devant consacrer la sélection d’une agence.
Le Progrès pour sa part écrit que le gouvernement met fin à la récréation.
Sur un tout autre plan, Fraternité nous apprend que dans le cadre de la lutte contre la corruption, le chef service des affaires économiques de la mairie de Bohicon et un agent collecteurs sont arrêtés.
L’auteur de l’article écrit qu’on peut se réjouir du fait que la lutte contre la corruption ait pris corps dans nos mairies et rappelle qu’il y’a quelques semaines c’étaient les cadres de la mairie d’Abomey- Calavi qui étaient arrêtés pour des manipulations de taxes collectées.
On termine cette revue par le Progrès qui nous informe qu’une ambiance mitigée règne dans les marchés en ces fêtes de fin d’année à Cotonou.