La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 09 01 18

José Gnimadi

 

La fête des religions endogènes qui sera célébrée demain est au cœur des préoccupations des parutions de ce jour. La Nation met à sa une, Religions endogènes : Le Vodoun à la quête de sa légitimité. Le quotidien de service public rappelle que la fête des religions endogènes a été instituée en 1992 par l’ancien Président Nicéphore Dieudonné Soglo et qu’elle rassemble chaque 10 Janvier des milliers d’adeptes du vodoun. Rites et diverses manifestations ponctuent cette grande cérémonie annuelle qui constitue aujourd’hui une véritable attraction au- delà des frontières béninoises. L’auteur de l’article, Kokouvi Eklou écrit que la fête du Vodoun est un évènement important dans la vie des communautés vodoun au Bénin. Pour lui, si les communautés chrétiennes et musulmanes ont eu, depuis des lustres leurs fêtes commémoratives, l’institution de la fête du Vodoun n’est que justice rendue à une religion dont la proportion des pratiquants est bien importante. Il ajoute que le vodoun renvoie en fon (langue du sud du Bénin) à Esprit. L’adepte vodoun s’en remet à un certain nombre de divinités qui gèrent le monde.

Elles sont déclinées autour des quatre éléments fondamentaux de la vie et du monde que sont : la terre, l’eau, l’air et le feu. Le vodoun dispose d’une cosmogonie et d’une organisation qui lui confère les attributs d’une religion. La fête du vodoun est l’occasion pour les fidèles de cette religion de célébrer le riche panthéon vodoun à travers des cérémonies rituelles, chants et danses dédiés à la gloire des divinités dans les temples, couvents et sur les places publiques.

Restons toujours avec la Nation qui nous apprend que dans le cadre du Festival international de Porto-Novo, un colloque scientifique est organisé en vue de mieux faire comprendre le Vodoun. Comment le vodoun peut-il contribuer à répondre aux enjeux mondiaux aujourd’hui » C’est le thème de ce colloque. L’auteur de l’article écrit que ce colloque se veut le volet intellectuel du Festival et que les assises regroupent un aréopage de participants dont des hauts dignitaires des religions endogènes de Porto-Novo et d’ailleurs, des universitaires et autres chercheurs et spécialistes du vodoun. Ces acteurs du monde culturel, scientifique et universitaire vont confronter leurs expériences et présenter le fruit de leurs recherches sur le vodoun dans toute sa dimension scientifique. Il s’agira pour eux, de ressortir ce que le vodoun a d’essentiel pour contribuer au développement du Bénin. Fraternité donne la même information et partage avec nous les avis du maire de Porto-Novo au sujet de ce colloque. Pour Emmanuel Zossou, le colloque permettra aux participants d’avoir un autre regard sur le Vodoun au-delà des préjugés et considérations de profane.

La Guérite pour sa part annonce qu’à la veille de la célébration de la fête du Vodoun Patrice Talon reçoit le soutien des dignitaires. Ce quotidien publie à sa une la photo de quatre hauts dignitaires du culte vodoun. Fraternité va plus loin et nous informe que le grand prêtre fâ Hountin invite Talon aux festivités officielles du Vodoun. Ce dernier affirme « Ce serait un grand plaisir de voir l’actuel chef de l’Etat assister à la cérémonie officielle ».

 

José Gnimadi