La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 30 01 18

Issa Bah séko

 

Le gouvernement et les partenaires sociaux se sont donné RDV ce matin à Cotonou pour échanger sur les différentes revendications objets du mouvement de grève illimitée déclenchée depuis quelques jours. Pour fraternité, c’est l’ultime rencontre qui intervient après celle avortée avec le chef de l’Etat. Le journal fait remarquer que cette rencontre intervient après l’appel du clergé pour un dialogue sincère et vrai. Fraternité souhaite que cette rencontre soit porteuse d’espoir pour une décrispation de la tension sociale ; du moins si chacune des deux parties fait preuve de bonne foi et d’esprit d’ouverture. Et le journal d’espérer que nous n’allons pas assister à un simulacre de dialogue et à des promesses qui ne seront jamais tenues.

Parlons emploi avec le dernier concours au profit du ministère des finances. Le quotidien matin libre rapporte que ce concours est fait de nombreux cafouillages. Des soupçons de fraudes planent sur ce test de recrutement de 25 inspecteurs des finances. Le journal écrit que certains candidats parlent même de graves irrégularités dans l’organisation de ce concours. Pour le Béninois libéré, l’autorité doit sévir et corriger. Et sur la question, fraternité rapporte que le directeur du recrutement des agents de l’Etat a été limogé pour faute lourde. A en croire le journal, il aurait omis le caractère éliminatoire d’un concours.

Rendons dans l’Atacora où l’économiste constate un mauvais état des voies. D’après le canard ce département reste confronté à une sérieuse difficulté liée à la praticabilité des voies. Le journal cite l’axe Natitingou-Toucountouna-Tanguiéta –Porga où à des endroits donnés de ce tronçon, l’on constate aisément des trous. Pour l’économiste l’on doit éviter d’attendre que les routes se dégradent totalement avant d’agir.

Fait divers dans cette revue de presse avec le journal le grand matin qui rapporte qu’un cadavre a saisit brutalement la main de son frère venu le préparer pour l’inhumation. La scène s’est produite dans une morgue d’hopital et la fuite des autres membres de la famille a attiré l’attention des morguiers qui sont venus séparés les deux frères. Une fois l’incident résolu, et que la main du frère vivant a été relâchée, le cadavre a été enterré. Les morguiers ont reconnu que de pareilles scènes se produisent souvent. Et les morguiers d’ajouter qu’il y a des cadavres qui ont l’air de sourire, de même, il y en a qui ont la mine grave lors de leur préparation. A chacun son cadavre conclut le journal.

 

Issa Bah Séko

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern
powered by social2s
Les activités pour l’organisation des élections législatives du 28 avril 2019 se déroulent du 16 janvier au 30 mai. La commission électorale nationale autonome (CENA) a dévoilé ce 22 janvier au siège de l’institution le calendrier...
Le budget 2019 est lancé. Afin de permettre sa bonne mise en oeuvre, l’administration douanière, celle des impôts et douanière ont réuni les opérateurs économiques ce 18 janvier 2019 à Cotonou. L'objectif est de leur expliquer les...
Une mission de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) est à Cotonou depuis ce 21 janvier 2019. L’objectif de cette visite au Bénin est l'évaluation du projet d’appui de deux universités thématiques.

INFOS

  • Société
  • Politique
  • Economie
  • Sport
  • Culture
  • Santé
  • Environnement
  • Tech
  • International

NOS EMISSIONS TV

Grand Rendez-vous

Du lundi au vendredi de 19h à 21h sur BB24

Week éco

Tous les dimanches à partir de 11h00 sur BB24

3D

Tous les dimanches à partir de 21h

Club Média 7

Tous les dimanches à partir de 18h

NOS EMISSIONS RADIOS

Béninois d'ailleurs

Tous les lundis de 09h30 à 10h

Santé en ligne

Tous les mercredis à 16h15 et rediffusion à 23h

Radio Libre

Du lundi au vendredi de 17h à 18h sur radio Bénin

Digital

Tous les mardis à 10h30 et à 20h30 sur radio Bénin