La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 28 février 2018

Issa Bah Séko

 

<<Engagés avec le président Patrice TALON pour des réformes majeures qui transforment qualitativement notre pays>>. C’est le thème de la conférence de presse tenue par le bloc de la majorité parlementaire hier à Cotonou. Les publications de ce jour reviennent sur cette rentrée politique des députés de la majorité parlementaire. Le quotidien L’actualité précise que 4 sujets d’actualité ont été développés à savoir, le retard de l’installation des membres du Cos-Lépi, la demande de levée de l’immunité parlementaire ; la réforme du système partisan, et le retrait du droit de grève à certaines corporations professionnelles. L’actualité rapporte que les députés du BMP ont décidé d’occuper désormais l’espace médiatique longtemps laissé à leurs adversaires politiques. Ils entendent surtout répondre pied à pied point par point et coup pour coup aux accusations de leurs vis-à-vis à compter de cette sortie. Le potentiel retient que les députés de la majorité présidentielle invitent les béninois à tourner dos aux intoxications. Ces intoxications sont des tentatives de déstabilisation du pays, et c’est ce que dénonce le BMP à en croire le journal le clairon. Pour Fraternité, le BMP se réveille enfin, et la nation voit ce bloc saluer les reformes je cite : audacieuses. Mais la nouvelle tribune voit au contraire, le bloc de la majorité parlementaire dans la diversion et qualifie leur soutien à Talon de soutien mécanique. La nouvelle tribune est tout de même revenue sur quelques propos du député Jean Michel ABIMBOLA coordonnateur du BMP. Je cite : Tu m’arraches l’œil, je t’arrache la tête ; et l’honorable de poursuivre <<je suis fier d’avoir Talon comme président un homme de vision et de conviction>> puis <<le président Talon sera au pouvoir pendant 10 ans>>.

Abordons maintenant la question des défalcations sur salaire pour fait de grève. Le soleil Bénin info rapporte que le gouvernement est dans la logique des textes. En tout cas, c’est ce que semble notifier la correspondance émise par le ministre de l’économie et des finances selon le canard. Le Potentiel écrit pour sa part, que Talon et son équipe sont fermes et légalistes sur les défalcations. Le quotidien l’Actualité confirme, cette fermeté du gouvernement et ajoute qu’outre les défalcations sur salaire les directeurs d’écoles et collèges subiront des sanctions par rapport aux résultats de fin d’année.

Un tour dans nos tribunaux pour parler du dossier CNCB avec la Nouvelle tribune qui signale qu’Antoine Dayori et 8 autres personnes sont privés de liberté depuis hier. Ils sont inculpés pour malversation financière au Conseil National des Chargeurs du Bénin. Le Matinal en parle et affiche en grand titre à sa une : scandale au CNCB : 11 emprisonnements. Pour le Matinal, c’est la preuve tangible de la liberté de la justice notamment avec l’arrestation de antoine Dayori, pur mouvancier. Le Potentiel pour sa part parle de CNCB « gate » épisode 2 et affiche : nom, prénoms et chefs d’accusation des personnes emprisonnées. Le canard a dressé la liste des personnes sous contrôle judiciaire à sa page 4.

Parlons RAVIP à présent avec le quotidien le Meilleur qui constate qu’à un mois de la fin de l’opération d’enrôlement, les populations sortent massivement pour accomplir leur devoir civique. Et parmi ces populations, Le Soleil Bénin info et Matin libre ont vu le chef d’arrondissement de Gomparou, commune de Banikoara, se faire enrôler le weekend dernier dans le village de Pampim. Pascal Kora Bata, c’est son nom a fait le geste utile écrit le Soleil Bénin Info. Il en a profité pour sensibiliser ses administrés à sortir massivement pour la même opération. Les deux canards rapportent également que l’homme a aussi saisi l’occasion pour régler quelques problèmes entre éleveurs et agriculteurs de la localité. Il a surtout invité les populations à faire confiance au président Talon conclut le canard.

On termine avec une caricature de l’enfant Claudio de Fraternité qui présente un chef d’unité de la Police et un contrôleur dans le cadre de la lutte contre la mauvaise gestion de fonds additionnels à la Police républicaine ; le policier se justifie et dit : la calculatrice là, quand tu fais 10 mille CFA plus 10mille FCFA, ça donne 15 mille CFA. Et le contrôleur de lui répondre : Hein ! Calculatrice et toi , allez expliquez ça au juge !

 

Issa Bah Séko

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern
powered by social2s
C'est un retour à la source. Theola Bright, une descendante de déporté revient sur la terre de son arrière grand-père, Lewis Olawolé Judjo qui a quitté Bantè pour l'Amérique pendant l'esclavage. Theola Bright n'est pas revenue les...
Le ministre de la Santé annonce la fermeture des cabinet de soins illégaux. C'est l'une des mesures des réformes encore dans le secteur de la santé. Benjamin Hounkpatin précise aussi les cliniques régulièrement autorisées depuis plusieurs...
Réintroduite dans l'enseignement primaire en 2016 pour relever le niveau des écoliers en français, la dictée sera une épreuve de l'examen du Cep 2019, annonce le directeur de cabinet du ministre de l'Enseignement primaire. Dèwanou Avodagbé a...
C’est le sujet du jour sur les réseaux sociaux au Bénin ce mercredi 19 septembre. L’entrée en vigueur des nouveaux tarifs de communication électronique décidés par les deux opérateurs GSM, MTN et Moov fait réagir les...
Quel est l'état de la démocratie au Bénin depuis la Conférence nationale de février 1990 ? Radio Bénin a posé la question à des Béninois à l'occasion de la journée internationale de la démocratie...

INFOS

  • Société
  • Politique
  • Economie
  • Sport
  • Culture
  • Santé
  • Environnement
  • Tech
  • International

NOS EMISSIONS TV

Grand Rendez-vous

Du lundi au vendredi de 19h à 21h sur BB24

Week éco

Tous les dimanches à partir de 11h00 sur BB24

3D

Tous les dimanches à partir de 21h

Club Média 7

Tous les dimanches à partir de 18h

NOS EMISSIONS RADIOS

Santé en ligne

Tous les mercredis à 16h15 et rediffusion à 23h

Le 6-9 de Charles Andy

Du lundi au vendredi de 06h à 09h sur radio Bénin

Radio Libre

Du lundi au vendredi de 17h à 18h sur radio Bénin

Digital

Tous les mardis à 10h30 et à 20h30 sur radio Bénin