0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 13 avril 2018

Issa Bah Séko

 

Le parlement béninois a renoué avec ses prérogatives de contrôle de l’action gouvernementale. L’économiste rapporte que plusieurs dossiers d’interpellation du gouvernement ont été abordés hier à l’Assemblée nationale. Notamment la question relative au rachat de la dette intérieure bancaire du Bénin d’un montant indicatif de 350 milliards de FCFA. C’est une question posée par l’honorable Guy MITOKPE. Et pour la réponse, l’économiste rapporte que le ministre d’Etat, Abdoulaye BIO TCHANE était hier à l’hémicycle. Il a fait des clarifications en précisant qu’il est question de dettes antérieure héritées en grande partie de la gestion passée. Le ministre du plan n’était pas le seul membre du gouvernementà se prêter aux questions des députés. Le progrès a vu les ministres Joseph DJOGBENOU, AGBENONCI et Cyr KOTY, tous au « prétoire » pour s’expliquer chacun sur des dossiers. La presse du jour retient pour ces questions orales avec débats à l’Assemblée nationale, que le gouvernement a donné la lumière sur les faits d’actualités.

Nous sommes au palais des gouverneurs et nous y restons avec d’autres sujets abordés. La nouvelle tribune rapporte que le parlement a été officiellement saisi sur la levée d’immunité aux trois députés, HINNOUHO, DJENONTIN et BAKO. Le meilleur confirme que c’est désormais officiel, cette demande a été lue hier à l’entame de la plénière. Ainsi le bureau de l’Assemblée nationale devra conformément au règlement intérieur se réunir pour désigner une commission spéciale chargée de conduire la procédure. Le canard ajoute que Komi KOUTCHE, Aboubakar YAYA et Fatouma DJIBRIL sont également concernés par cette autre requête du gouvernement.

Toujours à l’Assemblée Nationale, l’événement précis constate que le parlement décide enfin de s’exécuter sur la désignation des membres du COS-LEPI. Le journal précise que ce sera fait lundi prochain. La presse du jour en parle et confirme que les représentants du parlement au COS-LEPI seront connus lundi prochain.

On quitte le haut lieu de la politique, pour parler du bilan des 2 ans de Talon dans le secteur du numérique. Et c’est le potentiel qui annonce les couleurs en écrivant que le désenclavement de toutes les communes se précise. Le journal a suivi le Ministre de la communication et de l’économie numérique Aurélie Adam Soulé ZOUMAROU sur les écrans de la Télévision Nationale. A travers les explications du ministre, le potentiel a compris que le Bénin se tourne résolument vers la modernité en prenant appui sur le numérique pour se propulser dans plusieurs secteurs stratégiques de développement. L’actualité aborde le sujet et écrit que des investissements massifs ont été effectués par le gouvernement. Après deux ans, la qualité est au rendez-vous et que les coûts sont réduits par rapport à l’accès aux services internet. La priorité parle de l’internet nouvelle formule sous Talon et fait remarquer que le Bénin entre dans la cour des grands. Pour l’évènement précis, la révolution numérique est en marche !

Terminons cette revue de presse avec une méditation sur le système de la résurrection. Dans un éditorial du journal la Croix du Bénin, mon confrère Crépin Magloire ACAPOVI écrit que la destinée humaine, est de naître grandir éventuellement et de mourir. Et pourtant ajoute l’éditorialiste, cette destinée humaine serait, ainsi considérée, trop peu de venir à l’existence, peu importe le nombre d’années qu’on aura passé sur cette terre. De plus, Dieu lui-même n’aurait plus pris à défaut. La notion de résurrection, même si elle défie l’esprit humain, a parfaitement un sens voire une réalité.

Issa Bah Séko