mercredi, 20 septembre 2017 08:09

Sur la Toile : la caution de Lionel Zinsou au franc CFA et la victoire des Ecureuils face au Niger

Écrit par

Dans le tour de la Toile, aujourd'hui, économie et football. Le franc CFA, on n'en parlera jamais assez. Dernière prise de position sur cette monnaie, c'est celle Lionel Zinsou, ancien Premier ministre du Bénin. En football, les Ecureuils joueront les démi-finales de la Coupe de l'Ufoa  mais les internautes béninois ont des sentiments mitigés sur la difficile qualification obtenue hier face au Niger.

Lionel Zinsou défend le franc CFA et s'il faut en sortir, il estime que "ce débat sur ne mérite pas de polémique". Une allusion à peine voilée à la polémique soulevée par l'activiste franco-béninois Kemi Seba qui a brûlé un billet de CFA le 19 août à Dakar. Lionel Zinsou a livré sa position au site d'information Le Nouveau Gabon dans un entretien realisé à Libreville. "La question qu’il faut se poser pour une monnaie est celle de savoir si elle fait bien son travail", c'est le titre de cette interview reprises par d'autres médias en ligne comme Agence Ecofin

Pour l'ancien Premier ministre du Bénin, le "franc CFA fait effectivement son travail" à plusieurs points de vue : pas de marché noir, ni de multiples taux de change, une grande stabilité parce que dévalué une fois seulement et il favorise l'intégration régionale.
Toutefois Lionel Zinsou admet qu'il y a de la place pour des réformes au sujet du dépôt de réserves de change dans des comptes d'opération du Trésor français. "Car, explique-t-il, "il n’est pas important que les réserves de changes soient partiellement contenues dans les comptes d’opérations du trésor français."
"Mais ce détail pour est secondaire. La zone franc est pleinement souveraine" selon M. Zinsou.

Coupe de l'Ufoa : les Ecureuils en demi-finale

L'équipe du Bénin s'est qualifiée pour les démi-finales de la Coupe de l'Ufoa (Union des fédérations ouest-africaines de football) qui se déroule à Accra. Les Ecureuils ont battu le Niger 2-1 lors de leur dernier match de poule mardi soir. La victoire a été difficile pour les Ecureuils qui n'ont marqué le deuxième but qu'à trois minutes de la fin d'une rencontre que les adversaires nigériens ont jouée à 9 après l'expulsion du gardien de but et d'un joueur de champ. La victoire est acquise mais les supporters béninois n'en sont pas trop fiers. Ils le font savoir sur Facebook. 

Alors que la victoire tardait à venir, cette internaute s'impatiente et désespère. 

Le fond malgré la qualification ne convainc pas

Malgré tout, les Ecureuils peuvent toujours compter sur le soutien du journaliste Arimi Choubadé.

Le Bénin affrontera le Nigeria en demi-finale jeudi soir.

 

Lu 582 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.