Maurice Thantan

Maurice Thantan

Au cours d’une conférence de presse, ce jeudi 14 décembre 2017 à Cotonou, le coordonnateur du Millenium Challenge Account Bénin II a présenté le bilan des activités entamée depuis l’entrée en vigueur du second compact. Il a aussi annoncé les perspective de l’année à venir.

Plus rien ne va entre Facebook et ses anciens employés. Ces dernières semaines, plusieurs anciens cadres de Facebook ont exprimé leur désaccord vis-à-vis des directions prises par le réseau social de Mark Zuckerberg.

Le Conseil d'orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée sera installée au plus tard le 29 décembre 2017.

Le député Rachidi Gbadamassi s'est prononcé sur l'actualité politique nationale en lien avec en toile l'affaire de faux médicaments implicant son collègue Atao Hinnouho.

Pour le parlementaire, le président de la république doit poursuivre la lutte contre la corruption.

"En matière de la lutte contre la corruption, il n'y a pas d'amis", a martelé l'élu.

 

Suivez ici l'intégralité de son intervention

 

Deux sujets sont au menu des échos du web ce mardi 13 décembre 2017. D'abord, Facebook met à disposition une banque de sons gratuite pour les créateurs de vidéos et Google publie les recherches les plus populaires de l’année 2017.

Les chiffres sont effarants. 1 internaute sur trois dans le monde est un enfant. Pourtant peu de chose est fait pour permettre aux enfants d'accéder de manière sécurisée à un contenu sain en ligne. C’est pour cela que l’Organisation des Nations unies pour l’enfance tire la sonnette d’alarme dans son dernier rapport sur la situation des enfants dans le monde. 

Les 35 jeunes de la quatrième promotion du programme « Jeunes Leaders du Bénin » de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung ont été officiellement présenté au public ce mercredi 6 décembre 2017 à Cotonou. Agés de moins de 35 ans, ils proviennent de divers horizons et de différents corps de métiers. Pendant six mois, ils ont été formés sur différentes thématiques, allant de l’histoire politique du Bénin à la sécurité dans la République en passant par la radioscopie de l’économie béninoise, le diagnostic du système éducatif ou encore l’employabilité des jeunes.

Ces différentes sessions ont permis aux jeunes de mieux découvrir leur pays, de poser des interrogations profondes aux premiers responsables du pays afin d’aborder l’avenir sous de nouvelles perspectives. Comme ils en témoignent, la formation JLB les a transformés profondément et a fait d’eux des citoyens nouveaux.

Espoir et engagement

La cérémonie de sortie de ces jeunes leaders a été présidé par le ministre du tourisme de la culture et des sports en présence du premier vice-président de l’Assemblée nationale, parrain de cette promotion. Si plusieurs allocutions ont ponctué la cérémonie, on retiendra en mémoire l’engagement solennel des jeunes leaders à travers leur discours à l’endroit de l’auditoire. Aux allures de prestations de serment, ces jeunes s’engagent pour changer le Bénin à travers l’exemple. Devant un parterre de personnalités, ils ont assuré que l’espoir est encore possible et qu’ils comptent bien le nourrir à travers leurs diverses actions sur le terrain. Ils n'ont pas manqué d'interpeller les autorités sur la nécessité de conduire les réformes indispensables entreprises par le gouvernement actuel dans une démarche consensuelle, principe sacro-saint de notre nation.

C’est aussi un appel à l’engagement qu’il faut retenir de la part de ces jeunes leaders qui se considèrent déjà comme engagés dans l’action publique. C’est d’ailleurs ce qu’ils chantent en refrain dans « L’hymne à la jeunesse » qu’ils ont composé pour la circonstance :

« Jeune leader, un jour nouveau se lève
Debout et construis ton pays !
Une vision, une conviction et dans l’action
Change le monde »

Remettre la jeunesse au cœur de l’action publique

A l’origine du programme « Jeunes Leaders du Bénin », un constat alarmant révélé par une étude commanditée par la fondation allemande. Cette étude révélait que les jeunes perdaient confiance aux dirigeants politiques et se désintéressaient de la gestion de la chose publique. C’est ce qui a amené la fondation Friedrich Ebert à lancer le programme qui vise à former des jeunes issus des partis politiques, de la société civile, des médias et des syndicats.

A ce jour, plus de 120 jeunes ont été formés au fil des quatre années. La fondation n’entend pas s’en arrêter de sitôt, mais il est constamment demandé aux autorités politiques de puiser dans ce vivier de jeunes pour engager la transformation structurelle de la gouvernance du Bénin. Les autorités doivent aussi mettre la formation des jeunes au cœur de leurs organisations qu’elles soient partis politiques, syndicats ou encore les organisations de la société civile.

Page 1 sur 11