Le Bénin dispose pour les cinq prochaines années d’un nouveau plan pour l’élimination de la transmission du Vih Sida de la mère à l’enfant. Il a été lancé ce jeudi 17 novembre à Cotonou par le comité national de lutte contre le Sida avec le concours des partenaires techniques et financiers et de la Fondation Claudine Talon.

Le nouveau plan succède à celui de 2012 qui a permis de réduire de près de la moitié le taux de transmission du Vih de la mère à l’enfant : de 14,1% en 2012 à 7,6 en 2015.

L’ambition du plan quinquennal lancé ce jour est d’atteindre un taux inférieur à 5% d’ici à 2020, a indiqué Claudes Kamenga, chef de file des partenaires techniques et financiers du Bénin en matière de santé.

La mise en oeuvre du nouveau plan nécessite une enveloppe de 12,6 milliards de francs Cfa. Ce montant n’est pas encore totalement mobilisé. Mais, il y aurait des motifs d’espérer, à en croire Claudine Talon, première dame du Bénin.

“Je jouerai ma partition dans cette lutte pour une génération sans Sida et zéro bébé né avec le virus du Vih au Bénin d’ici à 2020”, a-t-elle déclaré.

Depuis quelques jours, la Fondation de l’épouse du chef de l’Etat a lancé sur Facebook une campagne dénommée “Levons la main pour la prévention du Vih”.

D’après les chiffres de l’Onu Sida datant de 2015, au Bénin, 38 000 femmes âgées de 15 ans et plus vivaient avec le Sida qui tue par an dans le pays 2 800 personnes.

Lire aussi >> Bénin : les malades du Sida se plaignent de leurs conditions de prise en charge

Vincent Agué (@afoukin)

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

INFOS

  • Société
  • Politique
  • Economie
  • Sport
  • Culture
  • Santé
  • Environnement
  • Tech
  • International