img journal ortb

Le comité national de facilitation des transports et transits routiers inter-Etats s'est rendu à Sèmè-Kraké et à Hillacondji dans la journée du 28 août 2014. Richard Venance Gandaho, son Président, et son équipe sont allés expliquer aux transporteurs les nouvelles dispositions du décret relatif à la réglementation des postes et contrôles routiers.

Ledit décret a été pris le 24 décembre 2013 par le Président de la République en réponse aux plaintes incessants des syndicats des transporteurs. Les camionneurs et autres usagers du Bénin se plaignent en effet des multiples tracasseries auxquelles ils doivent faire face chaque jour sur les axes routiers du pays. Le rançonnement à des checkpoints eux aussi nombreux, quelquefois fictifs, font partie de leur lot quotidien. Le nouveau décret, par la nouvelle réglementation qu'il apporte, soulagera sans doute leur peine.

Les dispositions novatrices du décret

Le nombre des postes de contrôle estréduits à un par 100 km. Ceci ramène leur effectifà sept en tout sur l'ensemble du Bénin: Sèmè, Pahou, Zogbodomè, Glazoué, N'dali, Savalou et Djougou. La durée du contrôle elle aussi est désormais mesurée : pas plus de 5 minutes sauf cas de fraude. Le nombre des agents par poste est dorénavant connu : huit, répartis par deux entre la douane et droits indirects, la gendarmerie, la police nationale, les eaux et forêts.

Ce décret, s'il est respecté, constitue une avancée notable pour faciliter la circulation des personnes et des biens au Bénin. Mais aux dires des transporteurs internationaux usagers desdits axes routiers, d'autres améliorations devront suivre pour parachever l'oeuvre entamée.

 

La carte des postes de contrôle

La carte des postes de contrôle

 

Agohoué Géraldo

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir